•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : des hôpitaux ontariens rationnent les masques

Une femme porte un masque et une tenue de soignant.

Certains hôpitaux ontariens demandent à leur personnel de rationner les masques.

Photo : iStock

Radio-Canada

Des hôpitaux du Grand Toronto demandent à leur personnel de limiter l'utilisation des masques, dans certains cas restreignant les infirmières à un ou deux masques par jour.

Bien que la ministre de la Santé, Christine Elliott, assure que la province dispose actuellement de stocks « adéquats », nombre d'hôpitaux appréhendent une pénurie, si l'on se fie à des messages obtenus par CBC.

L'Hôpital Mount Sinai de Toronto presse ainsi ses employés de ne pas utiliser plus d'un masque par jour, sauf s'il devient sale. Or, une infirmière utiliserait normalement de 5 à 6 masques durant un quart de travail de 12 heures, selon une source de CBC.

Il est important de limiter l'utilisation des masques durant la pandémie, qui va durer un certain temps, prévient un message au personnel de Mount Sinai obtenu par CBC.

Barbara McCully, une porte-parole du réseau de santé Sinai, explique qu'il s'agit d'une mesure « à court terme » mise en place cette semaine, en attendant une nouvelle politique sur les masques qui sera finalisée sous peu.

Un message au personnel de Unity Health Toronto, qui gère les hôpitaux St. Michael's et St. Joseph's, limite les employés à deux masques par jour, sauf si le masque est souillé. Nous allons faire face à une pénurie si nous ne collaborons pas tous ensemble, dit le message.

La porte-parole Jennifer Stranges assure néanmoins que le réseau hospitalier a « suffisamment » de masques pour l'instant.

Nous faisons preuve de prudence et utilisons l'équipement protecteur de façon rationnelle pour maintenir un environnement sécuritaire pour tous nos patients, résidents, employés et médecins.

Jennifer Stranges, porte-parole du réseau hospitalier Unity Health Toronto

Tout employé qui est en contact avec les patients doit porter un masque, selon la consigne du réseau hospitalier.

L'Hôpital Michael Garron, à Toronto, demande pour sa part aux dentistes et aux entrepreneurs en construction, notamment, qui ont des masques de lui en faire don.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

L'Association des infirmières autorisées de l'Ontario presse les gouvernements provincial et fédéral de fournir plus d'équipement protecteur à ses membres : Tous les travailleurs de la santé qui sont en contact avec des patients, des résidents et des clients devraient porter un masque chirurgical en tout temps, compte tenu du fait que la COVID-19 peut être transmise même par des individus asymptomatiques.

La présidente de l'Association des infirmières de l'Ontario, Vicki McKenna, dit recevoir des appels de ses membres qui s'inquiètent du fait que certains hôpitaux ne fournissent plus de masques N95 avec respirateur aux infirmières qui filtrent les patients, par exemple.

La porte-parole de l'Hôpital Markham Stouffville, Rebecca MacKenzie, explique que les stocks internationaux de ces masques sont limités et que « l'utilisation de masques N95 lorsqu'ils ne sont pas nécessaires pourrait créer une pénurie ».

Mme McKenna rétorque que les hôpitaux devraient être plus à l'écoute des préoccupations de leurs employés de première ligne.

La province promet plus de masques

Mardi, le gouvernement ontarien disait avoir en stock 12 millions de gants protecteurs, 1 million de masques de type N95 avec respirateur et près de 6 millions de masques chirurgicaux.

La province évalue aussi la possibilité d'utiliser 55 millions de masques N95 achetés en réserve après la crise du SRAS de 2003, mais dont la date d'expiration est maintenant passée.

L'attachée de presse de la ministre de la Santé Christine Elliott, Hayley Chazan, ajoute qu'Ottawa a promis de fournir 500 000 masques N95 à l'Ontario et 1 million de masques chirurgicaux.

Nous nous attendons à recevoir ces stocks au cours des prochains jours et des prochaines semaines, dit Mme Chazan.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Coronavirus