•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des entreprises estriennes jugées essentielles poursuivent leurs activités

L'entreprise E2 Metrix de Sherbrooke développe et commercialise des systèmes de traitement des eaux usées. On aperçoit ici son logo dans une fenêtre, qui est bleu et vert avec une goutte d'eau verte.

L'entreprise E2 Metrix de Sherbrooke développe et commercialise des systèmes de traitement des eaux usées. Elle fabrique également un désinfectant puissant.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Quelques entreprises de la région peuvent poursuivre leurs activités parce qu'elle sont considérées comme étant essentielles. C'est notamment le cas de E2 Metrix et Attitude, à Sherbrooke, et d’Arjo, à Magog.

Chez E2 Metrix, entreprise spécialisée dans le traitement des eaux usées, on fabrique également un désinfectant puissant presque inodore grâce à une technologie d'électro oxydation. Le produit sous forme liquide peut être aspergé sur de grandes surfaces. Le président Mohamed Laaroussi dit qu’il est prêt à l'offrir gratuitement s'il le faut.

On a une volonté féroce de pouvoir aider à enrayer cette pandémie par notre capacité à fabriquer un décontaminant désinfectant, explique-t-il.

Chez Arjo, l'usine de Magog, établie depuis 25 ans, fonctionne à plein régime actuellement. L’entreprise est un chef de file mondial dans la recherche, le développement et la fabrication de lève-patients pour personnes à mobilité réduite.

Beaucoup de pays se préparent

La compagnie exporte d’ailleurs ses produits partout dans le monde, notamment aux États-Unis, en Australie, en Europe, en Angleterre et au Japon. Même si 180 personnes y travaillent, dont 60 sur le plancher de production, l’entreprise peine à répondre aux carnets de commande.

Nous ne faisons pas du matériel de première ligne, comme les gants et les masques. Nous faisons plutôt de l’équipement de deuxième phase qui va par exemple empêcher les soignants à se blesser, fait savoir Julien Bouchard, directeur des opérations chez Arjo.

Si on se base sur les commandes qu’on reçoit, beaucoup de pays se préparent à l’afflux de patients qu’ils risquent d’avoir.

Julien Bouchard, directeur des opérations chez Arjo

Se concentrer sur l'essentiel

Du côté de la compagnie Attitude, basée à Sherbrooke, les carnets de commande sont également bien remplis.

L’entreprise fabrique des produits de soins corporels et ménagers naturels. Elle produit principalement des produits désinfectants, des nettoyants de surface, du savon à main de la lessive ou encore des shampoings.

Depuis la crise du coronavirus, l'entreprise se concentre sur les produits nettoyants et désinfectants.

En ce moment, nous ne sommes pas capables de subvenir à la demande. Tout ce qu’on produit chaque jour est redistribué vers les clients, précise Jean-François Bernier, président d’Attitude.

L’entreprise ne fabrique actuellement que les produits qu’ils jugent prioritaires. Elle a même dû engager de nouvelles personnes pour répondre à la demande actuelle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Emploi