•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Division scolaire franco-manitobaine adopte son budget sans changement

Plan large d'un vieil immeuble en briques converti où se trouvent les bureaux de la Division scolaire franco-manitobaine.

En ce qui concerne les coûts supplémentaires qui pourraient être liés à la pandémie de la COVID-19, le conseil scolaire souligne que ces dépenses seront comptabilisées séparément comme l’a recommandé le ministère de l’Éducation.

Photo : Radio-Canada / Gavin Boutroy

Laïssa Pamou

Le budget 2020-2021 de la Division scolaire franco-manitobaine (DSFM) a été adopté mercredi par la Commission scolaire franco-manitobaine (CSFM) lors d’une réunion ordinaire faite par téléconférence. Ce budget prévoit des revenus de 97,4 millions de dollars et un déficit de 1 million de dollars.

Depuis la proposition du budget en février, le conseil n’a pas reçu de rétroaction nécessitant un changement, explique le président de la Commission scolaire franco-manitobaine, Bernard Lesage.

Nous n’avons eu aucune rétroaction. C’est un budget presque statu quo que l’année dernière avec des hausses normales relatives au nombre d’élèves, dit-il.

COVID-19

En ce qui concerne les coûts supplémentaires qui pourraient être liés à la pandémie de la COVID-19, le conseil scolaire souligne que ces dépenses seront comptabilisées séparément comme l’a recommandé le ministère de l’Éducation.

Le conseil croit qu’il est possible que le gouvernement couvre ces dépenses. Mais si tel n’est pas le cas, il indique que la DSFM puisera dans un autre fond pour le faire.

C’est une situation que personne n’a encore vécue, il serait très difficile pour nous d’ajouter une somme sans savoir combien cela va nous coûter, dit M. Lesage.

La pandémie de la COVID-19 a déjà imposé de nombreux changements dans les écoles, donc la suspension des classes depuis lundi.

La direction de la DSFM se veut rassurante et explique que les enseignants, les élèves et les responsables d’écoles s’adaptent assez rapidement et bien à la nouvelle réalité d’école à distance.

Nous faisons un excellent travail pour nous assurer que la pédagogie continue, dit le directeur général de la DSFM, Alain Laberge. Nos enseignants ont déjà développé de nombreux outils web pour garder un contact et un suivi avec les élèves.

Il souligne que les approches mises en place par les enseignants sont adaptées à l’âge des élèves et à la nature des jeunes. Parlant des plus jeunes auxquels pour lesquels il est déconseillé de passer de longues heures devant les écrans, il indique que des travaux sont par exemple envoyés par courrier.

Deux hommes vêtus de vestes noires debout dans une salle.

Le directeur général de la Division scolaire franco-manitobaine (DSFM) Alain Laberge (à gauche), et le président de la Commission scolaire franco-manitobaine (CSFM) Bernard Lesage.

Photo : Radio-Canada / Justin Fraser

La reprise des cours en personnes dans les écoles jusqu’à présent est prévue au 10 avril.

Plan stratégique

Le président de la Commission scolaire indique que le report des consultations publiques en vue de l’élaboration du plan stratégique de la division scolaire pourrait avoir des conséquences sur la date prévue pour le dépôt dudit plan.

Il explique que si la crise de la COVID-19 continue et s’il n’est pas possible de tenir la rencontre de manière sécuritaire ce printemps le conseil attendra.

Pour nous il est important de tenir ces consultations. On va terminer ces consultations avant de dévoiler un nouveau plan stratégique, dit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Éducation