•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Il a fait preuve de beaucoup d’humanisme » : Laurent Duvernay-Tardif fait un heureux

Laurent Duvernay-Tardif

Le colosse de 6’5 et 321 livres a décidé de faire parvenir une vidéo personnalisée à un partisan.

Photo : Facebook

Le 21 mars. Marcel Jean avait encerclé cette date sur son calendrier. L’homme qui souffre d’un cancer incurable au poumon devait rencontrer son idole, Laurent Duvernay-Tardif, lors d’une séance de signature d’autographes dans un magasin de Trois-Rivières. Distanciation sociale oblige, le gagnant du Superbowl a dû annuler l’activité, sans toutefois laisser en plan l’un de ses partisans de la première heure.

Monsieur Jean regarde les matchs des Chiefs depuis l’arrivée du Québécois dans la NFL. L’équipe est excitante. Leur quart-arrière, Patrick Mahomes, est considéré comme un véritable magicien. Des centaines de milliers de Québécois ont regardé l’ultime match du Superbowl en direct à la télé.

C’était la consécration! Je l’ai enregistré et depuis ce temps, ça fait quatre fois que je réécoute le match, raconte l’homme en riant.

Il a le souffle court. Le cancer a récidivé et cette fois, il a attaqué la plèvre de son poumon. Il est malheureusement condamné.

L’été dernier, sa santé était suffisamment périlleuse pour qu’il soit hospitalisé au CHUM de Montréal.

Laurent est médecin. Quand la saison de la NFL se termine, il revient au Québec. Je ne savais pas dans quel hôpital il travaillait l’été dernier. Ça aurait été un beau hasard de recevoir sa visite. J’ai demandé, mais il n’était pas au CHUM, sourit le Trifluvien.

On lui donnait alors six mois à vivre. Marcel Jean a déjoué les pronostics, mais la rencontre de samedi était probablement sa dernière chance de rencontrer le joueur vedette.

Surprise sur Facebook

Son épouse a communiqué avec le gérant du garde de la ligne offensive des Chiefs. Le colosse de 6’5 et 321 livres a décidé de lui faire parvenir une vidéo personnalisée.

Bonjour monsieur Jean... J’ai compris que votre situation n’est pas facile, a dit Duvernay-Tardif. Je voulais prendre quelques minutes pour vous souhaiter la meilleure des chances avec tout ce qui se passe et surtout... restez chez vous. Restez en sécurité, restez loin des gens, afin de diminuer vos chances d’avoir le virus.

J’ai trouvé ça super gentil de sa part. Oui, ça m’a beaucoup touché! Il est vraiment humain.

Marcel Jean

Non, il ne lui aura pas serré la pince, mais cette attention vaut son pesant d’or à ses yeux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Sports