•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le MAGE-UQAC demande de mettre fin à la session

Gros plan sur les mains d'une étudiante qui écrit sur un portable.

Une étudiante écrit un travail universitaire sur son portable.

Photo : Radio-Canada

Pascal Girard

L'association des étudiants de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) demande à la direction de mettre fin dès maintenant à la session d'hiver.

Le MAGE-UQAC demande à l’université d’attribuer la note « Satisfaisant » aux étudiants en voie de réussite en date du 13 mars 2020 et de trouver des moyens raisonnables et équitables d’évaluer ceux et celles qui n’étaient pas en situation de réussite à ce moment.

Déjà deux institutions du réseau de l'Université du Québec, soit celles en Outaouais (UQO) et à Rimouski (UQAR), ont mis en place de tels processus. Selon le site de l'UQAR, si l’étudiante ou l’étudiant a atteint les exigences pour la période se terminant le 14 mars 2020, la notation S sera utilisée.

Même si l'association félicite l'UQAC d'avoir suspendu les activités jusqu'au 13 avril, elle estime que les étudiants demeurent très inquiets face à la suite.

Plusieurs sont actuellement sans revenus, car ils ou elles ont perdu leur emploi. Le manque d’information sur la suite de leur parcours universitaire ajoute un stress supplémentaire, en plus du stress financier ainsi que de tous les autres éléments stressants qui accompagnent la crise de la COVID-19.

Camille Bellefeuille, vice-présidente aux affaires étudiantes, MAGE-UQAC

Lundi, l'UQAC avait annoncé que l'intention d'offrir les cours de façon virtuelle à compter du 30 mars était repoussée au 13 avril en raison des mesures mises en place pour freiner la propagation de la COVID-19.

Finalement, le MAGE-UQAC dit aligner sa demande en lien avec une pétition qui circule en ce moment sur Internet. Dans celle-ci, les signataires pressent le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, de suspendre la session et de reconnaître les crédits sans note finale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Éducation