•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : gel des loyers pour protéger les locataires en Colombie-Britannique

Un immeuble de logements en hiver.

Un immeuble de logements

Photo : Radio-Canada / Marie-France Abastado

Anaïs Elboujdaïni

Le premier ministre John Horgan a annoncé trois mesures principales pour soutenir les locataires et les propriétaires de la Colombie-Britannique au moment où la situation financière de plusieurs citoyens s’érode.

Il s’agit d’une aide aux locataires pouvant atteindre 500 $ par mois, un gel du prix des loyers et l’interdiction des évictions.

Personne ne devrait perdre sa maison à cause de la COVID-19.

John Horgan, premier ministre de la C.-B.

Selon le gouvernement, la province compte environ 500 000 logements où vivent des locataires. John Horgan avance que son équipe des finances a calculé le versement de l’aide comme si tous ces ménages devaient avoir recours à l’aide proposée par la province.

Nous nous préparons au pire, mais espérons le meilleur, a-t-il mentionné en conférence de presse mercredi.

Les fonds proviennent du plan d'aide de 5 milliards de dollars, annoncé lundi, et seront administrés par BC Housing.

Voici quelques détails sur les mesures annoncées par la ministre des Affaires municipales et du Logement, Selina Robinson, et le député Spencer Chandra Herbert, qui préside le groupe de travail sur les logements en location.

  • Les locataires admissibles devront démontrer, preuve à l'appui, qu'ils ont perdu des revenus.
  • Jusqu’à 500 $ par mois sera offert.
  • La somme déterminée sera versée pour les quatre prochains mois.
  • La somme à laquelle aura droit chaque locataire sera versée directement au propriétaire.
  • Le prix des loyers est gelé immédiatement.

On ne sait pas pour le moment si l’aide sera destinée à chaque logement ou si elle sera distribuée à chaque colocataire d'un appartement ou d'une maison.

Le premier ministre de la province appelle également les banques à faire preuve de souplesse en ce qui concerne les paiements hypothécaires des propriétaires.

Ces institutions doivent agir comme une colonne vertébrale en ce moment, soutient-il à propos des banques et des caisses populaires.

Les propriétaires obtiennent aussi le droit d’interdire l’accès à des visiteurs ou restreindre l’accessibilité aux aires communes, comme la buanderie.

Notre dossier COVID-19 : les services ouverts ou fermés dans votre région

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Coronavirus