•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : des locataires veulent des mesures pour les aider à payer leur loyer

Un immeuble de logements en hiver.

L'Ontario, le Québec et la Nouvelle-Écosse ont suspendu les audiences et ordonnances d’expulsion pendant la pandémie.

Photo : Radio-Canada / Marie-France Abastado

Radio-Canada

Des voix s’élèvent pour demander des mesures plus strictes pour protéger les locataires qui ont de la difficulté à payer leur loyer pendant la pandémie de COVID-19.

Hannah Stone sait qu’elle ne sera pas en mesure de payer son loyer du mois d’avril après avoir perdu son emploi de vendeuse au West Edmonton Mall.

Son mari ne travaille pas non plus : il est en arrêt, le temps de se remettre d'une blessure qu’il s’est faite au travail.

Elle craint d’être expulsée si elle ne paie pas son loyer.

Je demande à Jason Kenney de nous aider à nous sentir en sécurité. Protégez les locataires. Nous vous en supplions, dit-elle.

Hannah Stone et deux autres locataires ont fait valoir leurs revendications pendant une conférence de presse organisée par le Nouveau Parti démocratique (NPD). La chef de l'opposition, Rachel Notley, a demandé au gouvernement d’interdire les expulsions le temps de la pandémie.

L'Ontario, le Québec et la Nouvelle-Écosse ont suspendu les audiences et les ordonnances d’expulsion pendant la pandémie.

En Alberta, plus de 400 000 ménages paient un loyer.

Jason Kenney a indiqué lundi que le gouvernement envisageait de suspendre les ordonnances d’éviction pendant la pandémie, mais aucune mesure n’a encore été annoncée.

Le premier ministre en a appelé à la clémence des propriétaires, tout en disant que ceux-ci devaient aussi pouvoir de se protéger contre les mauvais locataires.

Cela n'a aucun sens pour eux d'expulser des locataires qui ne peuvent pas payer leur loyer d'avril, étant donné les mesures prises. Qui d'autre va occuper leur appartement? a fait valoir Jason Kenney.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Dans un communiqué publié vendredi sur son site Internet, l’Association des propriétaires de logements locatifs de l’Alberta a exhorté ses membres à suspendre les expulsions pendant la crise.

L’entreprise de location Boardwalk s’est aussi prononcée pour une suspension des expulsions. Elle a indiqué qu’elle allait tenter de trouver des mesures d'accommodement avec les locataires qui n’arrivent pas à payer.

Malgré ces promesses, Sarah Eadie, avocate au Edmonton Community Legal Centre, veut que la province agisse.

Il est temps que le gouvernement intervienne et protège les citoyens, parce que le libre marché ne peut pas fonctionner ici, a-t-elle déclaré.

Une pétition signée par plus de 600 000 personnes demande au gouvernement fédéral d’annuler les loyers et les versements hypothécaires pendant la crise de la COVID-19.

Lundi, Jason Kenney a rejeté cette suggestion. Selon lui, le fait d'empêcher de percevoir un loyer pendant la pandémie nuirait trop aux propriétaires.

Avec les informations de Jordan Omstead

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !