•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des fabricants de produits sanitaires manquent de matière première

Des mains sous des distributeurs de gel désinfectant.

La meilleure défense contre le coronavirus demeure de se laver souvent les mains, selon les experts.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Les fabricants de produits sanitaires et désinfectants sont très sollicités dans la région, si bien qu'ils n'arrivent pas à suffire à la demande. C’est le cas pour les Laboratoires Choisy, à Louiseville, qui sont passés de 70 appels de commandes par jour à 1700 appels quotidiens ces deux dernières semaines.

L'entreprise a augmenté ses capacités de production, notamment en ajoutant des quarts de travail et du personnel, mais voilà qu'il manque de matière première. Elle avait pourtant vu venir la demande, il y a quatre semaines et avait commandé d'importantes quantités d'éthanol dénaturé, à la base de son produit Saniderm.

On fournit pas. Si on avait plus d'alcool aujourd'hui, on serait capable de produire plus!

Mario Brochu, vice-président des opérations de Kersia Choisy Canada

La pression est très, très forte au niveau de la chaîne d'approvisionnement totale, affirme Mario Brochu, vice-président des opérations de Kersia Choisy Canada. On parle, bien sûr, des matières premières pour être capable de faire ces produits-là, dont l'éthanol dénaturé que tout le monde s'arrache, même aux États-Unis.


Par contre, cette semaine il manque aussi de produits d'emballage, comme des contenants vaporisateurs.

C’est que ce sont les CIUSSS, les résidences pour personnes âgées, les épiceries et les pharmacies qui sont prioritairement renfloués. Les fabricants doivent donc refuser beaucoup de demandes jugées moins urgentes.

D'après les informations de Sarah Désilets-Rousseau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Coronavirus