•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Non, ceci n’est pas un vaccin contre le coronavirus

Une image prétend montrer un nouveau vaccin contre le coronavirus. Il s’agit plutôt d’un test de dépistage.

Une trousse de dépistage pour la COVID-19, avec une publication en texte et le mot FAUX.

Une publication sur les réseaux sociaux prétend faussement qu'il existe un vaccin contre le coronavirus.

Photo :  Capture d’écran

Une publication partagée en français et en anglais sur les réseaux sociaux affirme qu’il existe un vaccin contre le coronavirus. C’est faux.

Dans la publication virale, on affirme que le « vaccin contre le virus Carona [sic] est presque prêt » et qu’il aurait été créé par des scientifiques américains. On prétend aussi que le vaccin serait lancé dimanche prochain. 

Aucune de ces informations n’est vraie, puisque la toute première étude clinique sur un tel vaccin a commencé il y a une dizaine de jours aux États-Unis. Les experts estiment qu’il faudra au moins un an avant que le vaccin ne soit disponible à grande échelle.

Une trousse de dépistage 

Une trousse de dépistage de la COVID-19

L'image qui accompagne la publication montre en réalité une trousse de dépistage de la COVID-19, commercialisée par la compagnie Sugentech.

Photo :  Capture d’écran

La photo qui accompagne la publication montre une boîte d’un produit pharmaceutique où on peut lire le mot « COVID-19 ». 

On affirme que le vaccin a été produit par la compagnie Roche. Mais lorsque l’on regarde l’image de plus près, on constate que le fabricant du produit est plutôt Sugentech, une compagnie pharmaceutique sud-coréenne.

Le produit sur l’image est en fait une trousse de dépistage (Nouvelle fenêtre), qui sert à déterminer si une personne est porteuse du SRAS-CoV-2019, le virus qui cause la COVID-19.

La même image de trousse de dépistage a été utilisée dans une autre publication trompeuse où l’on prétend que la France vient de développer un vaccin (Nouvelle fenêtre) contre le coronavirus.

Un vaccin ne guérit pas la maladie

Autre indice que la publication est fausse, on dit que ce présumé vaccin pourrait guérir les patients atteints « dans les 3 heures suivant l’injection ».

Cette affirmation ne peut être vraie puisque les vaccins servent à prévenir la maladie et non à la guérir. Ils sont inutiles si le patient est déjà infecté. Ce dernier requiert non pas un vaccin, mais plutôt un traitement. 

Plusieurs études sont en cours pour trouver un médicament qui aidera à traiter la COVID-19, notamment sur la chloroquine et la colchicine.

Pas de vaccin avant 12 mois

Plusieurs projets de recherche à travers le monde sont en cours pour développer un vaccin, dont certains au Canada. Les experts estiment toutefois qu’il faudra entre 12 et 18 mois avant qu’un vaccin ne soit prêt.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !