•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : des artistes rendent hommage aux personnels soignant et des services essentiels

Les bras croisés, l'homme regarde la caméra.

David Goudreault

Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

Cecile Gladel

Au front pour fournir des services essentiels, des personnes continuent de sortir pour travailler au lieu de rester confinées. Partout dans le monde, des artistes leur rendent hommage en musique, en dessin, en chanson et en lecture. En voici quelques exemples.

L’auteur et slameur québécois David Goudreault a composé et lu un texte à l’émission d’ICI Première Dessine-moi un dimanche afin de rendre hommage aux travailleuses de la santé.

Essentielles à temps plus que plein, on peut vous confier nos vies et nos confinés. Du triage au suivi en passant par les soins, sans vous on aurait le nous en mauvais état. Le chef d’État vous qualifie d’anges gardiens en temps de crise. Crisse, comme si vous ne sauviez pas des vies à l’année longue, clame-t-il.


Le jour de la Saint-Patrick, Bono, le chanteur de U2, a interprété une nouvelle chanson sur Facebook qu’il a offerte au personnel soignant. Pour les médecins, les infirmières, les infirmiers et l’ensemble du personnel soignant sur la ligne de front. C’est pour vous que je chante, a-t-il écrit sur la page du groupe.


L’auteur-compositeur-interprète français Jean-Jacques Goldman est sorti de sa semi-retraite pour diffuser une adaptation de son succès Il changeait la vie, sorti en 1987, pour rendre hommage aux travailleurs et travailleuses des services essentiels. C’est des pères et des mères, docteurs, brancardiers, aides-soignantes, infirmières, agents de sécurité qui ont mille raisons de rester confinés, mais leur propre raison de ne pas laisser tomber. [...] Ils sauvent des vies, chante Jean-Jacques Goldman.

Dans la vidéo, on voit passer des photos de personnel soignant ou de personnes qui travaillent dans des commerces avec un message commun : Nous restons au travail pour vous. Restez à la maison pour nous. On voit que Jean-Jacques Goldman leur crie : Merci.

Les chercheurs vont trouver, mais ils ont besoin de nous tous. Alors, soyez prudents et soyez fiers, conclut l’artiste.

Tous les droits générés par cette vidéo seront versés à la Fondation de France.


Olivier Picone, un médecin d’un hôpital parisien a remercié Jean-Jacques Goldman en vidéo, soulignant qu’il ne chanterait pas, mais il récite un poème décrivant sa réalité. M. Goldman, merci pour votre message, merci de nous dire à quoi on sert. Cette chanson, c’est une bonne idée, c’est un signe. [...] On ira en passant pour être le premier à l’hôpital, très tôt, entre gris clair et gris foncé. Sans un mot. On y passera des nuits entre frères et sœurs, juste quelques hommes et femmes avec nos peurs à faire tomber des murailles, à veiller tard. Sans un mot. On y laisse des bouts de nous là-bas.


Le musicien français Calogero offre une nouvelle composition très émouvante pour l’occasion, On fait comme si, commercialisée à partir du 26 mars. L’ensemble des recettes et des droits d’auteur de cette chanson seront versés à la Fondation Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de France.

Le refrain va ainsi : On fait comme si tout n’était qu’un jeu. On fait comme si, on fait comme on peut, quand vient la nuit en fermant les yeux. On fait comme si ce monde était encore heureux. On fait comme si on n’était pas là, parents amis, on se reverra. Et même si ce printemps s’en va, juré promis, le monde recommencera.

On fait comme si a été écrite et composée par Calogero avec Bruno Guglielmi.


Au lieu de chanter, Mylène Farmer, qui a aussi publié quatre livres, a dessiné son personnage Lisa en infirmière avec un masque de protection. Quelques mots sont écrits pour accompagner le dessin 1. Virus a tort; 2. C’est beau l’amour; 3. L’infirmière pleure; 4. Je l’aime. Ces mots s’inspirent de l’un de ses plus grands succès : Maman a tort.


Ellen de Generes est très active sur Instagram pendant cette période de confinement et communique quotidiennement avec des personnalités par téléphone. Elle a aussi relayé une image qui remercie les personnes qui travaillent dans les épiceries et les restaurants, ainsi que le personnel médical, les camionneurs et camionneuses, le monde agricole, les gens qui travaillent en nettoyage et les voisins et voisines généreuses.


Le grand JD, un youtubeur suisse suivi par plus de 2 millions de personnes abonnées, a partagé une vidéo d’influenceurs et d’influenceuses qui demandent aux gens de rester à la maison. Il explique avoir monétisé la vidéo afin de remettre l’argent aux hôpitaux qui luttent contre la COVID-19.


Finalement, l’orchestre national serbe a rendu hommage à toutes les personnes qui travaillent pour contrer cette pandémie en interprétant à distance Bella Ciao, le chant des partisans durant la Seconde Guerre mondiale.

Dites merci. Merci à l’assistance. Merci à nos collègues d’Italie, d’Espagne, de France, d’Allemagne... Du monde entier. Merci à nos amis de Chine, qui ont été de merveilleux hôtes il y a quelques mois. Merci à ceux qui restent chez eux. Merci à ceux qui travaillent maintenant, pour que nous autres restions en sécurité, est-il écrit sous la publication Facebook de la vidéo.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !