•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du financement pour la recherche d’un vaccin contre la COVID-19

Les chercheurs regardent tout droit vers le reporter.

Les chercheurs de l’Organisme de recherche sur les vaccins et les maladies infectieuses - Centre international de recherche sur les vaccins (VIDO-Intervac) à l’Université de la Saskatchewan. De gauche à droite : Darryl Falzarano, Swarali Kulkarni, Yurij Popowych, Jocelyne Lew and Yao Lu.

Photo : Radio-Canada / Bonnie Allen / CBC

Nicolas Duny

Le gouvernement de la Saskatchewan s'engage à verser 3,6 millions de dollars supplémentaires pour financer les recherches réalisées au Centre de recherche sur les vaccins et les maladies infectieuses de l'Université de la Saskatchewan (VIDO-InterVac) afin de trouver un vaccin pour la COVID-19.

Ce montant s'ajoute aux 600 000 dollars que la province a déjà investis dans les recherches menées au VIDO-InterVac sur la COVID-19. 

De son côté, le gouvernement fédéral a annoncé lundi un financement de 23 millions de dollars pour aider avec les recherches du centre, basé à Saskatoon. Ottawa a ajouté également un million de dollars supplémentaires par l'initiative fédérale de financement rapide pour les recherches concernant la COVID-19.

Jusqu'à présent, le Centre de recherche sur les vaccins et les maladies infectieuses de l'Université de la Saskatchewan a reçu 28,2 millions de dollars. Le VIDO-InterVac mène en ce moment des tests sur des animaux du vaccin contre la COVID-19. Les premiers résultats sont attendus pour la mi-avril, selon un communiqué du gouvernement de la Saskatchewan.

Si les résultats sont encourageants et que VIDO-InterVac fournit suffisamment de données, l’Agence de la santé publique du Canada pourra autoriser des tests sur des humains.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Médecine