•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Un homme et une femme, assis à deux tables séparées. Une interprète du langage des signes se tient debout entre les deux.

Le médecin hygiéniste en chef du Yukon, Dr Brendan Hanley et la ministre de la Santé et des Affaires sociales du territoire, Pauline Frost, ont annoncé le 3e cas de COVID-19 en point de presse mercredi matin.

Photo : Radio-Canada / Wayne Vallevand

Mugoli Samba

Un nouveau cas de la COVID-19 a été détecté au Yukon, portant à trois le nombre total de cas dans le territoire.

Le troisième cas est une personne revenue d’un voyage ailleurs au Canada. Le cas a été confirmé ce matin par le médecin hygiéniste en chef du Yukon, Brendan Hanley, c'est-à-dire 48 heures après que la personne ait été testée pour le virus. Brendan Hanley affirme que la personne se porte bien et qu’elle est en isolement à la maison.

Comme cela est associé avec un voyage au Canada, cela témoigne également l’importance cruciale du respect des mesures que nous avons annoncées, dont l’isolement volontaire de tout voyageur de retour au territoire ou visiteur au Yukon, qu’ils soient de provenance internationale ou domestique, a déclaré le Dr Brendan Hanley

Les deux premiers cas confirmés de la COVID-19 sur le territoire sont deux résidents de Whitehorse, de retour d’un congrès aux États-Unis. Ils habitent ensemble et sont en isolement à la maison, selon les autorités sanitaires.

Les autorités sanitaires du Yukon ont annoncé les deux premiers cas de la COVID-19 du territoire dimanche. Les personnes sont des résidents de Whitehorse.

La ville de Whitehorse

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Le gouvernement yukonnais affirme sur son site web que 517 personnes ont été testées pour la COVID-19 sur son territoire. Parmi ces tests, 102 sont toujours en attente de résultats.

Assurance de soins de santé

Les autorités sanitaires du territoire annulent l’exigence selon laquelle une personne doit résider au Yukon pendant un minimum de 180 jours pour avoir droit à l’assurance de soins de santé. De plus, la couverture d’assurance est maintenant offerte à tous les Yukonnais à l’extérieur du territoire qui ne peuvent revenir au Yukon en raison de la pandémie de COVID-19.

Visites non essentielles aux hôpitaux annulés

Les hôpitaux du Yukon cesseront tous les services non urgents ou de routine à compter du 26 mars. Ceci comprend entre autres les analyses sanguines, les tests de laboratoire, les radiographies, la physiothérapie et l’ergothérapie.

De plus, les Yukonnais sont invités à ne pas se rendre à l’hôpital pour des besoins, des traitements ou des examens non urgents.

Des solutions de rechange pour les Yukonnais

Le gouvernement du territoire et l’Ordre des médecins du Yukon ont annoncé lundi le lancement d’un service d’accès à des soins médicaux virtuels. Des consultations médicales pourront à présent se faire par téléphone ou de manière virtuelle grâce à la plateforme doxy.me (Nouvelle fenêtre).

Les autorités sanitaires ont également ouvert un centre d’évaluation respiratoire lundi. Les personnes âgées de 65 ans souffrant de maladies chroniques pourront le visiter tous les jours entre 10 h et midi. Il est ouvert à toute personne détenant une ordonnance d’un médecin ou d’un avis médical obtenu en appelant le 8-1-1, entre midi et 16h.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Coronavirus