•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Annulation de l'état d'urgence local : la province accusée de « politiser » la crise

Gros plan sur le visage de Scott Moe qui répond aux questions des journalistes lors d'un point de presse.

Selon la Fédération des aînés fransaskois, la province cherche à politiser la crise entourant la COVID-19 en ne respectant pas la décision de la Ville de Regina et de celle de Gravelbourg.

Photo : Radio-Canada / Alexis Lalemant

Radio-Canada

La Fédération des aînés fransaskois (FAF) ne cache pas sa déception par rapport à la décision de la province d’annuler l’état d’urgence local décrété par les municipalités de Gravelbourg et de Regina au cours des derniers jours. L’organisation fransaskoise estime qu’en agissant ainsi, le gouvernement de la Saskatchewan « vient politiser » la crise entourant la COVID-19.

Les gouvernements municipaux sont les organismes de gouvernance qui sont les plus près de leur population et qui sont en mesure de savoir ce qui se passe sur leur territoire, indique mercredi dans un communiqué le président de la FAF, Michel Vézina.

Ce dernier estime ainsi que la province devrait plutôt encourager les initiatives prises par les municipalités, qui ont pour objectif de protéger leurs citoyens.

Michel Vézina se dit d’ailleurs très préoccupé par la vitesse à laquelle se propage le virus et s’inquiète particulièrement pour les personnes âgées de 55 ans et plus.

La FAF considère aussi que des mesures plus restrictives doivent être instaurées au plus vite afin de ralentir la propagation du virus, sans toutefois élaborer sur des initiatives spécifiques qui permettraient d’atteindre cet objectif.

Mardi, le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) de la Saskatchewan, Ryan Meili, avait notamment demandé au gouvernement de limiter à un maximum de cinq personnes les rassemblements à travers la province.

De son côté, le maire de Regina, Michael Fougere, réitère depuis près d’une semaine que la province doit en faire davantage pour protéger les Saskatchewanais pendant la pandémie.

Notre dossier COVID-19 : les services ouverts ou fermés dans votre région

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Politique provinciale