•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de Jeux panaméricains universitaires pour les Patriotes cet été

L'équipe sur le plateau avec le trophée et la banderole de la victoire.

Les membres de l'équipe de soccer masculin des Patriotes de l'UQTR étaient de passage sur notre plateau en novembre dernier.

Photo : Radio-Canada

Les Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières n’iront pas au Mexique pour y disputer un tournoi international ce printemps. Du moins, pas pour l’instant.

La Fédération internationale du sport universitaire a choisi de reporter les Jeux panaméricains universitaires qui devaient se tenir au début du mois de juin en raison des risques liés à la pandémie du coronavirus.

Les Patriotes avaient été invités à participer au tournoi de soccer masculin de cette compétition d’envergure en vertu de leur victoire au championnat universitaire canadien en novembre.

L’entraîneur Shany Black croit qu’il s’agit d’une « décision logique », bien qu’il avait quand même espoir que son équipe puisse y participer. Mais voyant de grands événements internationaux, comme l’Euro, être reportés, « c’était une question de temps » avant que la FISU prenne la même décision.

Les Jeux doivent servir de qualification à la Coupe du monde de soccer universitaire de 2021, en Chine. Pour l’instant, aucune indication n’a été transmise sur les modalités de cette qualification advenant une annulation complète des Jeux panaméricains.

3000 étudiants-athlètes provenant de 200 universités situées dans 17 pays devaient converger vers Mérida pour prendre part à la deuxième présentation de ces Jeux.

Incertitude pour les finissants

Ce report, bien que prévisible, est un coup dur pour certains étudiants-athlètes finissants. Les gars comprennent, mais il y a beaucoup de déception, laisse tomber l’entraîneur Black.

Ce dernier explique que si le tournoi était reporté à une date qui dépasse la prochaine année d’admissibilité des étudiants-athlètes, c’est-à-dire après le début du camp d’entraînement au mois d’août, en théorie, nos finissants ne seraient plus admissibles.

Cette compétition pourrait bien être le « point culminant » de leur carrière universitaire.

Shany Black ignore si des mesures exceptionnelles seront prises pour permettre à ces joueurs de pouvoir tout de même participer aux Jeux panaméricains universitaires.

Une préparation à revoir

Avec les mesures gouvernementales qui recommandent fortement d’éviter tout rassemblement intérieur ou extérieur et les règles de distanciation sociale, la préparation est beaucoup plus complexe, voire impossible.

Les effets de ces mesures n’ont pas encore commencé à se faire sentir pour les Patriotes, mais la situation pourrait bien changer.

La direction de l’équipe donne généralement quelques semaines de congé à ses joueurs pour leur permettre de souffler un peu entre la mi-mars et le début du mois de mai, pour qu’ils puissent notamment conclure leur session académique.

Shany Black voit cependant un enjeu à l’horizon. La saison de soccer civile permet normalement aux joueurs de se préparer physiquement individuellement sera vraisemblablement chamboulée. Déjà, le début des saisons de ligues élites (AAA) a été repoussé.

Des programmes d’entraînement ont été transmis en ligne aux étudiants-athlètes en vue des entraînements collectifs qui sont prévus, en théorie, en mai. C’est pas la qualité de préparation qu’on aurait eue dans un contexte normal, lance-t-il.

Une fois la nouvelle date des Jeux connue, la Fédération internationale du sport universitaire assure qu’un avis sera envoyé aux institutions d’enseignement 60 jours avant celle-ci.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Soccer