•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

Il y a 15 ans, Jean-Paul II nous quittait

Image diffusée le soir du 2 avril 2005 de la place et de la basilique Saint-Pierre durant l'émission spéciale sur le décès de Jean-Paul II.

Le pape Jean-Paul II est décédé le 2 avril 2005.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le 2 avril 2005 s'éteignait le pape Jean-Paul II après une longue maladie. L’événement a été couvert de manière intensive par la plupart des médias, y compris Radio-Canada.

Mort au Vatican

Ça vient du Vatican. Le pape est décédé. 14 heures 53, probablement un peu avant. On nous l'annonce par communiqué.

Bernard Derome, 2 avril 2005
Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Émission spéciale, 2 avril 2005

Quand l’animateur de l’émission spéciale du Réseau de l’information, Bernard Derome, annonce cette nouvelle, il est 21 heures 53 minutes à Montréal.

Karol Wojtyla, le pape Jean-Paul II, vient de rendre l’âme au Vatican à 14 heures 37 minutes.

Son pontificat a duré 26 ans et 5 mois. Ce serait le troisième plus long règne papal après celui de saint Pierre et de Pie IX.

Si Karol Wojtyla possédait une carrure athlétique lors de son élection en octobre 1978, sa santé s’était beaucoup détériorée au fil des années.

Il avait été hospitalisé à de nombreuses reprises pour divers maux. Plusieurs experts affirment qu’il ne dirigeait plus le Vatican depuis au moins cinq ans lorsqu’il est décédé.

Simon Durivage prend ensuite le relais de Bernard Derome.

Il nous annonce que les cardinaux se réuniront dès le lendemain pour préparer le conclave qui choisira un successeur à Jean-Paul II sur le trône de saint Pierre.

L’animateur présente également un reportage de l’envoyée spéciale Joyce Napier qui se trouvait à la place Saint-Pierre lors de la confirmation du décès du pape.

Cette place est remplie de fidèles catholiques qui sont arrivés en masse depuis jeudi 31 mars, après que le Vatican a annoncé que l’état de santé de Jean-Paul II s’est grandement dégradé.

Depuis, les yeux des catholiques, et des caméras des télévisions du monde entier, sont tournés vers les appartements pontificaux.

Jamais l’agonie d’un pape n’avait été autant scrutée et médiatisée.

Lorsqu’on annonce le décès du souverain pontife, des fidèles pleurent.

Joyce Napier conclut en disant que Jean-Paul II a été un pape qui avait marqué toute une génération.

Un héritage complexe

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Le décès du pape Jean-Paul II, 2 avril 2005

La journaliste Louise Lafontaine nous présente à l’émission Le décès du pape Jean-Paul II le 2 avril 2005, une biographie succincte du Saint-Père.

Louise Lafontaine résume par une phrase toute l’ambiguïté de l’héritage de Jean-Paul II.

« Il a été moderne par la forme, mais traditionnel sur le fond. »

Jean-Paul II a été un souverain pontife qui a souhaité que des choses changent.

Il a contribué, par exemple, à la chute du communisme dans sa Pologne natale et, par extension, dans l’ensemble de l’empire soviétique.

Lors de voyages officiels au Canada, il n’a pas hésité à appuyer publiquement l’autodétermination des peuples autochtones.

Mais il a aussi été un pape très conservateur, comme le rappelle Louise Lafontaine.

Sous son pontificat, la modernisation de l’Église catholique, que représentait le concile Vatican II, a été reléguée au second plan.

Jean-Paul II s’est aussi fermement opposé au mariage des prêtres, à l’ordination des femmes et à la reconnaissance des droits des homosexuels.

Jean-Paul II a été canonisé le 27 avril 2014 par le pape François. On célébrera par ailleurs le 100e anniversaire de sa naissance le 18 mai 2020.

Encore plus de nos archives

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.