•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un juge force Alton Gas à suspendre son projet de gaz naturel en Nouvelle-Écosse

Des Premières Nations et des environnementalistes s'opposent au projet d'entreposage de gaz naturel d'Alton Gas.

Les Premières Nations, dont la nation micmaque de Sipekne'katik, s'opposent à ce projet. (Archive)

Photo : Radio-Canada / CBC/Robert Short

La Presse canadienne

Un juge de la Nouvelle-Écosse a ordonné à Alton Gas de suspendre son projet d'entreposage de gaz naturel dans des grottes souterraines jusqu'à ce que l'entreprise ait convenablement écouté la communauté micmaque.

La Première nation Sipekne'katik a plaidé, le mois dernier devant la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse, que les consultations qu'a menées le promoteur avec la communauté étaient insuffisantes.

Dans sa décision rendue mardi, le juge Frank Edwards a donné raison à la communauté autochtone et a annulé l'approbation du projet accordée par la ministre de l'Environnement Margaret Miller.

Le juge ordonne aux parties de reprendre les discussions pour une période de 120 jours ou jusqu'à l'obtention d'une entente. La reprise des pourparlers pourrait toutefois être reportée en raison de la pandémie du coronavirus.

La décision du juge Edwards permet aux parties d'attendre l'annonce de la fin de l'état d'urgence sanitaire par la santé publique.

Alton Gas est une filiale d'AltaGas, établie à Calgary. Elle souhaite pomper l'eau de la rivière Shubenacadie pour l'acheminer vers des installations souterraines situées 12 kilomètres plus loin afin de déloger des dépôts de sel et créer une quinzaine de grottes d'entreposage.

Dans un communiqué publié mardi, Alton Gas dit être toujours prête à poursuivre le dialogue avec la communauté micmaque de Nouvelle-Écosse au sujet du projet et des mesures prévues en matière de sécurité et de protection de l'environnement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !