•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Whistler, village fantôme

Le village de Whistler, en C.-B., désert.

La pandémie de la COVID-19 laisse les rues, les magasins et les restaurants du centre de ski Whistler vides.

Photo : Radio-Canada / Jesse Johnston

Radio-Canada

Le mois de mars attire normalement une foule de visiteurs à Whistler, en Colombie-Britannique. Alors que les touristes n'y sont plus les bienvenues en raison de la pandémie de COVID-19, les derniers employés plient bagage, laissant derrière eux un village désert.

Le maire de Whistler, Jack Crompton, travaille de concert avec les commerçants pour les aider à surmonter cette épreuve. Pour l’instant, toutefois, les besoins en matière de santé et de sécurité sont prioritaires, dit-il.

Nous demandons aux visiteurs de ne pas venir à Whistler.

Jack Crompton, maire de Whistler

Le premier ministre [Justin Trudeau] a dit à plusieurs reprises que tout le monde devait rester à la maison, et nous devons tous suivre cette consigne, indique Jack Crompton.

Un jeune homme fait un signe de salut au milieu du village de Whistler.

L'Australien Luke Van Zaanen prévoit de revenir à «Whistralia» une fois la pandémie terminée.

Photo : Radio-Canada / Jesse Johnston

Brandon Eymann est caissier au magasin de souvenirs Whislife, l'une des rares entreprises encore en activité. Il y a beaucoup de gens qui achètent des souvenirs avant de rentrer à la maison, observe-t-il.

L’opérateur de télésiège australien Luke Van Zaanen prévoyait de terminer la saison de ski avant de traverser le Canada en voiture. Aujourd’hui, il tente de trouver un vol vers son pays d'origine.

Or, ce n’est qu’un au revoir. Une fois l’isolement terminé, il trouvera un emploi, économisera de l'argent puis reviendra à Whistler, assure Luke Van Zaanen.

Avec les informations de Liam Britten

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !