•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Non, cette vidéo ne montre pas une émeute causée par la COVID-19

L'émeute avait été causée par une hausse du prix du pétrole, et non par le coronavirus.

Des gens saccagent une épicerie.

Cette vidéo n'a rien à voir avec la pandémie.

Photo :  Capture d’écran - Facebook

Une vidéo virale d'une émeute dans une épicerie cause la consternation sur le web, alors que des internautes l'associent à la crise de la COVID-19. Or, la vidéo date de 2017.

« Live breaking news! » peut-on lire sur une vidéo virale partagée près de 72 000 fois en moins de 24 heures. Dans celle-ci, on voit une émeute en cours dans une épicerie complètement saccagée.

La vidéo, supposément diffusée en direct sur Facebook, porte à croire qu'il s'agit d'un événement en cours. Bien des gens dans les commentaires semblent penser que l'émeute a été causée par la crise actuelle de COVID-19.

Vous avez vu une publication circuler et vous voulez que les Décrypteurs la vérifient?

Envoyez-nous un courriel (Nouvelle fenêtre). Vous pouvez aussi joindre le groupe Facebook des Décrypteurs (Nouvelle fenêtre), ou nous suivre sur Twitter (Nouvelle fenêtre).

« Ça y est, c'est parti les amis! », a écrit un internaute, avant de partager la vidéo.

La vidéo a aussi été partagée plusieurs fois sur YouTube, où, là aussi, on l'associe à la pandémie de coronavirus.

C'est la même vidéo d'émeute, mais la chaîne YouTube a mis un bouton pour s'abonner.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des chaînes YouTube associent faussement cette vidéo à la crise actuelle et demandent ensuite aux spectateurs de s'abonner.

Photo :  Capture d’écran - YouTube

En vérité, la vidéo a été tournée en janvier 2017 dans la ville de Veracruz, au Mexique.

À l'époque, une hausse du prix du pétrole avait provoqué des émeutes dans ce pays (Nouvelle fenêtre).

Il semble que les personnes qui diffusent cette vidéo cherchent ainsi à augmenter le nombre de leurs abonnés en jouant sur la panique qu'elle provoque.

D'autres gens malveillants ont déjà utilisé de fausses vidéos en direct de désastres sur Facebook pour cumuler les abonnements.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !