•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : la différence entre le Manitoba et la Saskatchewan est peu significative

Montage des médecins hygiénistes en chefs de la Saskatchewan, Dr Saqib Shahab, et du Manitoba, Dr Brent Roussin, en conférence de presse.

Le médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan, le Dr Saqib Shahab, à gauche, et le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, le Dr Brent Roussin, à droite. La Saskatchewan compte présentement un taux d’infection quatre fois supérieur au Manitoba.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Si les deux provinces des Prairies ont beaucoup de points en commun en ce qui concerne leur géographie ou encore leur population, elles ne sont pas touchées de la même façon par la COVID-19. Toutefois, selon un expert en santé publique, il est encore trop pour conclure que les chiffres plus importants de la Saskatchewan ne pourraient pas concerner le Manitoba.

Selon les chiffres rendus publics mardi soir, le Manitoba rapporte 21 cas confirmés ou probables de la COVID-19, tandis que la Saskatchewan en comptabilise 72.

Cela signifie que le Manitoba a le plus faible nombre de cas de la maladie par habitant parmi toutes les provinces canadiennes. En comparaison, la Saskatchewan a un taux d’infection quatre fois supérieur.

En gros, les deux provinces dépistent la maladie de la même façon.

À ce jour, le Manitoba a testé 4520 de ses 1,38 million d'habitants. Cela équivaut à 0,3 % de la population.

La Saskatchewan a testé 5757 habitants, pour une population totale de 1,2 million d’habitants. Cela correspond à 0,5 % des Saskatchewanais.

Les deux provinces se concentrent également sur les personnes de retour d’un voyage à l’international, ou ayant pu être exposées à la maladie, qui présentent de symptômes. Le Manitoba teste aussi le personnel médical qui présente des symptômes, les habitants des Premières Nations et les patients en soins intensifs ou logeant dans une résidence pour aînés.

Reste que la question se pose quant à savoir pourquoi la Saskatchewan affiche un nombre de cas plus élevé que le Manitoba.

C’est une bonne question à laquelle je n’ai pas de bonne réponse, reconnaît le médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan, le Dr Saqib Shahab.

Son homologue manitobain, le Dr Brent Roussin, dit ne pas en connaître suffisamment sur la situation épidémiologique en Saskatchewan pour se prononcer sur la question.

Il suppose toutefois qu’une possible explication serait la proximité géographique avec l’Alberta. Dans cette province, la COVID-19 se transmet de personne à personne au sein de la communauté au lieu de se restreindre aux personnes revenant de voyage.

[La Saskatchewan] a plus de proximité avec une province qui a démontré des signes d’une transmission communautaire, indiquait le Dr Roussin mardi.

Le Dr Shahab confirmait pour sa part que la transmission communautaire est en cause pour au moins 4 des 72 cas.

Vous devez agir partout en Saskatchewan, comme s’il y avait [une transmission communautaire], indiquait le médecin hygiéniste en chef de la province.

Trop tôt pour tirer des conclusions

Selon un analyste en santé publique de Saskatoon, Steven Lewis, la présence confirmée de transmission communautaire en Saskatchewan invite à penser raisonnablement que le nombre de cas dans la province augmentera plus rapidement dans un futur proche. En revanche, cette situation ne serait pas encore valable pour le Manitoba, où la transmission communautaire n’est pas encore observée.

Mais il ajoute que cela ne veut pas dire que les deux provinces sont réellement si différentes en matière de chiffres.

Steven Lewis estime que la différence entre la Saskatchewan et le Manitoba n’a pas vraiment de poids significatif à ce stade-ci de l'épidémie.

Les chiffres sont bas dans les deux provinces et, au début d’une épidémie, on voit typiquement des variations entre différents bassins de contagion, explique Steven Lewis.

Celui-ci ajoute que cela pourrait tout simplement vouloir dire que [la Saskatchewan] est en avance de quelques jours sur le Manitoba. Cela pourrait vouloir dire que pour certaines raisons les gens qui se sont présentés pour les tests en Saskatchewan étaient un peu plus symptomatiques que ceux du Manitoba.

Il précise que la Saskatchewan a aussi pu voir des cas de personnes asymptomatiques revenues de voyage qui ont pu répandre le virus, alors que le Manitoba n’a pas encore connu cette situation.

Steven Lewis ajoute qu’il noterait une réelle différence entre les deux provinces si la Saskatchewan avait des cas de COVID-19 de l’ordre de 12 000, comparativement à 2000 au Manitoba.

Trop peu de tests

D’autre part, aucune des deux provinces n’est en mesure de mener des tests de dépistage sur l’ensemble de la population, comme le recommande l’Organisation mondiale de la santé.

Le Manitoba, plus particulièrement, est en difficulté pour tester la population, faute de suffisamment de réactifs, l’agent chimique nécessaire au processus de test.

C’est l'une des raisons qui poussent la province à ne tester que certaines catégories de personnes.

Le Dr Brent Roussin a confiance que la transmission communautaire ne se déploie pas de façon significative au Manitoba pour le moment en raison du faible nombre de personnes qui se tournent vers les hôpitaux avec des cas sérieux de COVID-19, et personne n’a été déclaré positif dans les hôpitaux pour l’heure.

En revanche, cela ne veut pas dire que la transmission communautaire est absente du Manitoba. Le Dr Brent Roussin se prépare à cette éventualité dans les prochaines semaines.

Certains épidémiologistes estiment qu’il pourrait y avoir de 10 à 100 fois plus de cas qui sont complètement asymptomatiques. Et vu que nous n’avons pas les moyens de faire des tests de masse, on ne connaît pas encore le taux de prévalence, souligne Steven Lewis.

C’est pour cette raison que les deux provinces recommandent la distanciation physique et invitent la population à observer des mesures strictes d’hygiène.

Avec des informations de Bartley Kives

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Coronavirus