•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un énoncé économique sur fond de pandémie en Ontario

Un homme en complet parle avec deux personnes en arrière-plan.

Le ministre des Finances de l'Ontario, Rod Phillips, va déposer mercredi un énoncé économique pour faire face à la COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada

Le gouvernement Ford présentera mercredi en après-midi un énoncé économique alors que l'Ontario subit les effets de la pandémie de COVID-19 et se prépare à en subir les conséquences sur son système de santé.

La province a déjà prévu plus de 660 millions de dollars pour aider les Ontariens à faire face à la nouvelle réalité créée par le coronavirus.

Les mesures d’aide comprennent un soutien aux hôpitaux aux prises avec une demande accrue de lits et une réduction des tarifs d'électricité pour rendre le travail à domicile moins coûteux.

Le ministre des Finances Rod Phillips devrait révéler un soutien accru au système de santé et aux entreprises lorsqu'il présentera son plan de dépenses pour la prochaine année lors d'une séance d'urgence de l'Assemblée législative mercredi après-midi.

Il est évident que l'accent sera mis sur la réponse à la COVID-19 et sur les besoins du système de santé en la matière, a déclaré M. Phillips lors d'une conférence de presse mardi.

Toutefois, Rod Phillips et le premier ministre Doug Ford ont tous deux indiqué que l'énoncé économique ne comprendrait probablement pas de plan de relance économique majeur.

Ce sera l'énoncé le plus prudent jamais fait par un ministre des Finances de l'Ontario, a affirmé M. Phillips, rappelant que son mini-budget visera avant tout à garantir que le secteur de la santé dispose des ressources nécessaires pour gérer la pandémie de COVID-19.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

D’autres mesures à venir

Les mesures budgétaires annoncées mercredi ne seront que la première phase des actions de la province, a déclaré Doug Ford. Il souligne que le gouvernement fédéral donne l’exemple en apportant un soutien aux personnes privées de leur salaire en raison de la fermeture de plusieurs secteurs de l'économie canadienne.

Il y aura un soutien aux entreprises dans l'énoncé, a affirmé Rod Phillips, sans entrer dans les détails.

Le mini-budget sera présenté lors du premier jour de fermeture des entreprises et des services jugés non essentiels dans toute la province, comme décrété lundi par le gouvernement Ford.

Il est impossible pour l'instant de prévoir les effets à long terme de la COVID-19 sur l'économie de l'Ontario, selon le ministre des Finances. Son énoncé économique ne comprendra donc aucune projection à long terme sur le déficit du gouvernement, qui s'élève actuellement à 9 milliards de dollars.

Rod Phillips promet donc un budget plus complet d'ici novembre, quand, espérons-le, la poussière sera retombée et que nous aurons une meilleure idée de l'état de la province.

Avant les changements causés par la pandémie, l'Ontario s'attendait à une croissance de 1,7 % du produit intérieur brut pour l'année à venir. Lundi, la Banque Scotia a prévu que l'économie de la province allait plutôt se contracter de 2,2 %, une réduction qui pourrait s'aggraver si les mesures d'urgence se prolongent plus longtemps que prévu.

Cette chute radicale se traduirait par la disparition d'environ 3 milliards de dollars de recettes annuelles pour le gouvernement, selon les estimations données par le ministre des Finances il y a deux semaines. Mais il est presque certain que l'impact sera bien plus important.

Une tempête parfaite qui va toucher les finances de la province

La pandémie de COVID-19 est une “tempête parfaite” contre les finances du gouvernement, selon une analyse publiée mardi par la société de relations gouvernementales StrategyCorp, qui a entre autres des bureaux à Toronto. Compte tenu de l’arrêt presque total des activités dans une grande partie de l'économie, le gouvernement va observer une diminution significative des recettes fiscales totales en 2020-21.

StrategyCorp prédit une baisse de 48 % des recettes de l'impôt sur les sociétés. Cela ferait disparaître 7,7 milliards de dollars du trésor provincial, ce qui représente environ un tiers du budget annuel du système scolaire.

Quelques mesures financières promises jusqu'à présent par le gouvernement Ford en réponse à la pandémie de COVID-19 : 

  • 200 millions de dollars pour les municipalités et les prestataires de services sociaux qui travaillent avec les populations vulnérables
  • 100 millions de dollars pour augmenter la capacité des hôpitaux
  • 50 millions de dollars pour renforcer les tests et le dépistage dans le cadre de la santé publique
  • 160 millions de dollars pour faire baisser les tarifs d'électricité des particuliers et des petites entreprises
Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !