•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : ce qu'il faut savoir aujourd'hui au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Une salle dédiée aux bureaux de consultation.

Trois cliniques de dépistage du coronavirus sont ouvertes au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Celle-ci est située à Chicoutimi.

Photo : Radio-Canada / Flavie Villeneuve

Radio-Canada

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean compte désormais cinq cas de COVID-19. Un premier cas a été confirmé au Lac-Saint-Jean, alors que deux autres se sont ajoutés au Saguenay.

Le directeur de la santé publique régionale, Donald Aubin, a résumé la situation mardi après-midi lors d’un point de presse virtuel tenu par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS).

J’annonce aujourd’hui la confirmation de trois nouveaux cas dans notre région. Il s’agit d’adultes qui ont voyagé ou vivant à l’extérieur du Québec. À ce jour, le bilan pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean comprend cinq cas confirmés sur le territoire, dont trois résidents et deux personnes provenant de l’extérieur du Québec, a confirmé le Dr Aubin.

Aucune de ces personnes n'est hospitalisée et leur état de santé est bon. Donald Aubin a cependant précisé qu'elles sont toutes en isolement.

De nouvelles mesures à Saguenay

La Ville de Saguenay a annoncé la mise en place de nouvelles mesures d’urgence. La majorité des 200 employés temporaires sont mis à pied. Un minimum de travailleurs sera maintenu pour assurer les services essentiels.

L'horloge au sommet de l'hôtel de ville de Saguenay

L'hôtel de ville de Saguenay

Photo : Radio-Canada

Le service des incendies et le service de police continueront de fonctionner normalement. Même chose pour les services d’aqueduc et d'égouts, la collecte des ordures et le déneigement.

Les conseillers municipaux tiendront d’ailleurs une assemblée extraordinaire mercredi par téléconférence pour discuter notamment du réaménagement des conventions collectives et d’une politique de soutien aux entreprises en ce temps de crise. La séance sera diffusée sur le site Internet de la Ville.

Le maire d’Alma s’adresse aux citoyens

Le maire d’Alma, Marc Asselin, s’est pour sa part adressé aux citoyens par l’entremise de la page Facebook de la Ville. Il a rappelé que le deuxième versement du paiement de taxes est repoussé au moins jusqu'en septembre et qu’il n’y aura pas de pénalités pour le non-paiement de factures d’électricité.

PFR ferme ses usines

En raison de la crise du coronavirus, la machine numéro 9 de Produits forestiers Résolu (PFR) d’Almaa cessé ses activités à minuit mardi. Il en va de même pour les scieries de Résolu-LP de Saint-Prime et de Larouche.

La machine à papier

La machine à papier numéro 9 de l'usine de Résolu à Alma est à l'arrêt depuis minuit mardi.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Lamothe

L’usine de Baie-Comeau, sur la Côte-Nord, est aussi touchée. Le 1er avril, ce sera au tour des installations de Dolbeau de fermer leurs portes.

Près de 700 travailleurs québécois, la plupart œuvrant au Saguenay-Lac-Saint-Jean, perdent donc temporairement leur emploi. Les employés concernés ont été avisés en fin de journée, mardi.

Certaines opérations de PFR pourront continuer puisque la fibre forestière entre dans la composition de plusieurs produits jugés essentiels, notamment les masques et le papier journal.

Opitciwan ferme ses frontières

Le Conseil des Atikamekw d’Opitciwan décrète des mesures d’urgence et interdit l’accès à la communauté jusqu’au 13 avril. Les résidents ne pourront pas non plus sortir de la réserve.

La mesure, adoptée par voie de résolution, a pour but d’éviter que la COVID-19 ne se retrouve sur le territoire, jusqu’ici épargné.

Opitciwan est située à environ 300 kilomètres de Roberval et se trouve sur le territoire de la Mauricie.

Le Quotidien met à pied 27 employés

En raison de la crise, le journal Le Quotidien cesse la publication papier dès mercredi et met temporairement à pied près de la moitié de ses employés.

Des exemplaires du journal Le Quotidien sur une table

Des exemplaires du journal « Le Quotidien »

Photo : Radio-Canada

Les six journaux régionaux, anciennement propriété de Groupe Capitales Médias, et maintenant administrés par la coopérative de solidarité CN2i, ont entériné un plan d'urgence lundi soir en raison de la crise du coronavirus.

Le plan prévoit 143 mises à pied temporaires. Au Quotidien, les mesures touchent 27 employés, dont six journalistes.

Commerces fermés et chantiers suspendus

Comme l’a commandé le gouvernement Legault, les chantiers de construction de la région suspendent leurs activités pendant au moins trois semaines. Les syndicats, qui demandaient de meilleures mesures d’hygiène sur les chantiers, ont salué la décision. Certains travailleurs rencontrés ont accueilli favorablement la décision gouvernementale, mais se sont dits inquiets pour la suite des choses.  

Fermeture des écocentres

Par ailleurs, la Ville de Saguenay, la MRC du Fjord-du-Saguenay et la Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean ont annoncé, mardi, par voie de communiqué, la fermeture de tous les écocentres de la région jusqu’à nouvel ordre.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !