•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des chômeurs du Nouveau-Brunswick pourront recevoir un chèque de 900 $

Des billets reposent sur une table.

Le Nouveau-Brunswick a déclaré l’état d’urgence le 20 mars 2020 (Archive.)

Photo : Radio-Canada / Louis-Philippe Leblanc

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a annoncé mardi en conférence de presse qu’il accordera une prestation de revenu unique de 900 $ aux travailleurs de la province qui se retrouvent sans emploi en raison de l’état d’urgence de la province.

Le montant sera administré par l’intermédiaire de la Croix-Rouge entre le moment où les gens perdent leur emploi ou ferment leur entreprise et celui où ils reçoivent leur prestation fédérale.

Pour sa part, la prestation fédérale instaurée par Ottawa prévoit jusqu’à 900 $ toutes les deux semaines pour un maximum de 15 semaines. Ce sont les individus qui ne bénéficient pas de congés de maladie payés, comme les travailleurs autonomes, qui pourront en bénéficier.

Plus de détails sur les marches à suivre seront communiqués au public dans les prochains jours, a indiqué le gouvernement.

Prêts financiers pour les entreprises

Le premier ministre Blaine Higgs a aussi déclaré que le Nouveau-Brunswick offrira du soutien financier ciblé pour les petites et moyennes entreprises.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Des mesures immédiates ont été prises par le gouvernement provincial pour offrir des prêts d’exploitation d’un total allant jusqu’à 200 000 $. Aucun paiement d’intérêt principal dans les 12 premiers mois ni frais ne sera demandé pour ces sommes d’argent.

Cette initiative est prise conjointement avec Opportunités Nouveau-Brunswick. Le montant total des prêts financiers n’a pas encore été divulgué. Ce sera du cas par cas a précisé le premier ministre du Nouveau-Brunswick.

Finalement, Blaine Higgs a aussi dit que son gouvernement travaillait à la mise au point d'un plan avec la Croix-Rouge dans le but d'offrir des allocations aux entreprises.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !