•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La COVID-19 menace les célébrations des 150 ans du Manitoba

Une pancarte de Manitoba 150.

Les festivités des 150 ans du Manitoba pourraient être perturbées à cause de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Chloé Dioré de Périgny

Le concert du 27 juin, manifestation phare de la première moitié de l’année des festivités soulignant les 150 ans du Manitoba, pourrait être repoussé en raison de la COVID-19.

Le cent cinquantenaire du Manitoba restera assurément gravé dans l’histoire, mais les organisateurs des célébrations auraient probablement préféré que ce ne soit pas à cause d’un nouveau coronavirus arrivé directement de Chine…

La COVID-19 force Manitoba 150 à repenser certaines de ses festivités, à commencer par le grand concert en plein air Unisson 150. Burton Cummings et Randy Bachman, deux vedettes winnipégoises qui formaient autrefois le groupe The Guess Who, devaient d’ailleurs en être les têtes d’affiche.

Cette semaine, les équipes de Manitoba 150 planchent sur d'autres solutions. On est en train de voir pour une possible date de rechange, mais on parle de disponibilités de dizaines d’artistes, reconnaît Monique LaCoste, coprésidente du comité organisateur des célébrations Manitoba 150.

Aucune date butoir concernant une prise de décision n’est arrêtée pour l'heure, et cela fait partie du travail de l’équipe de Manitoba 150, qui se penche sur ce dossier cette semaine.

On espère que la date tiendra, mais on est en train de prévoir des scénarios alternatifs, dit Monique LaCoste avec optimisme.

On a encore du temps et, dans le fond, ce concert viendrait sonner la fin de la pandémie. C’est ce qu’on souhaite.

Monique LaCoste, coprésidente du comité organisateur des célébrations de Manitoba 150

Le nombre d’acteurs impliqués dans l’organisation du concert complique cependant la tâche, et un report n’aurait certainement pas lieu quelques semaines plus tard, mais ça pourrait être à la fin de l’été, estime Monique LaCoste. Ça reste à voir, ajoute-t-elle.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

D’autres festivités en suspens

Or, le grand concert n’est pas la seule activité de Manitoba 150 à être perturbée par l’apparition du nouveau coronavirus.

En février, du financement avait été accordé à 85 organisations pour des animations locales. Les équipes de Manitoba 150 sont en contact avec elles pour les appuyer. La décision [concernant les activités] leur revient, explique Monique LaCoste.

Il est encore trop tôt pour savoir ce qu’il adviendrait de l’argent distribué. Quelques organismes ont déjà annulé des activités, d’autres en ont repoussé certaines et d’autres encore surveillent l’évolution de la pandémie. La situation varie, en fait, en fonction de la date choisie pour chaque activité.

De même, aucune date butoir concernant une prise de décisions quant aux festivités locales n’a encore été fixée.

Pour l’instant, on est vraiment au stade des discussions. On n’est pas rendus là encore, affirme Monique LaCoste.

Deux annonces en avril et mai maintenues

D’autres activités sont, pour le moment, maintenues. C’est le cas des annonces des 150 récipiendaires de la médaille Manitoba 150 et des projets de legs, qui doivent avoir lieu plus tard au printemps.

Ces annonces sont prévues en avril et en mai, alors il s’agira de voir si on envoie un communiqué ou si on peut organiser une conférence de presse. Le temps le dira, dit-elle, philosophe.

Je pense qu’il va y avoir moyen de célébrer tout ce qui est fantastique au Manitoba, avec ou sans COVID-19.

Monique LaCoste, coprésidente du comité organisateur des célébrations de Manitoba 150

Contactée, la ministre provinciale de la Culture, Cathy Cox, n'a pas été en mesure d'accorder une entrevue à Radio-Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !