•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Produits forestiers Résolu ferme des usines pour une durée indéterminée

Près de 700 employés sont ainsi mis à pied.

L'usine de papier à Baie-Comeau

Cette décision affecte 234 emplois à Baie-Comeau (archives).

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Produits forestiers Résolu (PFR) annonce l'arrêt des activités dans ses usines de pâtes et papiers et de bois transformés de la Côte-Nord et du Lac-Saint-Jean.

Près de 700 travailleurs sont touchés par ces fermetures au Québec, qui sont d’une durée indéterminée.

Usines de pâtes et papiers

L'entreprise ferme ses usines de Baie-Comeau et de Dolbeau, ainsi qu’une machine à Alma.

Près de 450 travailleurs du secteur pâtes et papiers sont donc à l’arrêt. Ils ont été avisés mardi en fin d’après-midi lors d'une rencontre avec la direction, confirme Karl Blackburn, porte-parole de Résolu.

L’usine de Baie-Comeau fermera samedi. Celle de Dolbeau, le 1er avril. La machine numéro 9 de l’usine d’Alma cessera ses activités à minuit mardi soir.

Usines de bois transformés

Quelque 215 travailleurs qui œuvrent à la transformation du bois dans les usines de Résolu LP à Larouche et à Saint-Prime, au Lac-Saint-Jean, ainsi que l’usine à Château-Richer, dans la région de Québec, sont en arrêt. Ces fermetures seront effectives dès minuit mardi.

Les marchés s’écroulent

Cette décision a été prise suite à la demande du gouvernement Legault de maintenir la production des services essentiels au minimum jusqu'au 13 avril, mais également en raison de la précarité des marchés.

« Les marchés sont terrassés dans ce contexte de pandémie mondiale. [...] On ne pouvait pas les garder ouvertes parce que les marchés sont très affectées par la crise actuelle. »

— Une citation de  Karl Blackburn, porte-parole de Résolu

Les scieries demeurent ouvertes parce qu'elles sont considérées comme faisant partie des services essentiels énumérés par Québec.

Avec les informations de Marlène Joseph-Blais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !