•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Produits forestiers Résolu ferme des usines pour une durée indéterminée

Près de 700 employés sont ainsi mis à pied.

L'usine de papier à Baie-Comeau

Cette décision affecte 234 emplois à Baie-Comeau (archives).

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Radio-Canada

Produits forestiers Résolu (PFR) annonce l'arrêt des activités dans ses usines de pâtes et papiers et de bois transformés de la Côte-Nord et du Lac-Saint-Jean.

Près de 700 travailleurs sont touchés par ces fermetures au Québec, qui sont d’une durée indéterminée.

Usines de pâtes et papiers

L'entreprise ferme ses usines de Baie-Comeau et de Dolbeau, ainsi qu’une machine à Alma.

Près de 450 travailleurs du secteur pâtes et papiers sont donc à l’arrêt. Ils ont été avisés mardi en fin d’après-midi lors d'une rencontre avec la direction, confirme Karl Blackburn, porte-parole de Résolu.

L’usine de Baie-Comeau fermera samedi. Celle de Dolbeau, le 1er avril. La machine numéro 9 de l’usine d’Alma cessera ses activités à minuit mardi soir.

Usines de bois transformés

Quelque 215 travailleurs qui œuvrent à la transformation du bois dans les usines de Résolu LP à Larouche et à Saint-Prime, au Lac-Saint-Jean, ainsi que l’usine à Château-Richer, dans la région de Québec, sont en arrêt. Ces fermetures seront effectives dès minuit mardi.

Les marchés s’écroulent

Cette décision a été prise suite à la demande du gouvernement Legault de maintenir la production des services essentiels au minimum jusqu'au 13 avril, mais également en raison de la précarité des marchés.

Les marchés sont terrassés dans ce contexte de pandémie mondiale. [...] On ne pouvait pas les garder ouvertes parce que les marchés sont très affectées par la crise actuelle.

Karl Blackburn, porte-parole de Résolu

Les scieries demeurent ouvertes parce qu'elles sont considérées comme faisant partie des services essentiels énumérés par Québec.

Avec les informations de Marlène Joseph-Blais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !