•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : New Flyer met à pied environ 300 employés de Winnipeg

Entrée avant d'un autobus de couleur bleue

New Flyer emploie plus de 9300 personnes et compte environ 50 installations dans 10 pays dans le monde.

Photo : Radio-Canada / Teghan Beaudette/CBC

Radio-Canada

En raison des conséquences économiques liées à la COVID-19, le fabricant d’autobus winnipégois New Flyer a annoncé lundi la mise à pied permanente d’environ 300 de ses employés de la capitale manitobaine.

L’entreprise indique qu’elle prévoit également une période d’inactivité de deux semaines dans la majorité de ses installations partout dans le monde ainsi qu'une baisse importante des activités liées aux autocars privés en Amérique du Nord en raison de la pandémie.

New Flyer emploie plus de 9300 personnes et compte environ 50 installations dans 10 pays. Environ 6900 de ses employés se trouvent en Amérique du Nord, dont 2700 au Manitoba.

New Flyer s’attend à l’annulation ou au report de nombreuses commandes de clients de l'industrie du tourisme et souligne que des milliers d’employés en subiront les conséquences dans les jours à venir.

Pendant la période d’arrêt des activités, les employés pourront prendre des vacances ou partir en congé sans solde.

Selon la directrice du marketing, Lindy Norris, certains employés continueront de travailler pour desservir les entreprises de transport en commun qui ont notamment besoin de nouveaux bus ou de pièces de rechange.

Environ 40 % des clients de New Flyer sont des services de transport en commun, précise la direction.

Le directeur général, Paul Soubry, explique que les mises à pied et les autres conséquences qui suivront relèvent des décisions difficiles que l’entreprise doit prendre pour assurer un équilibre entre les intérêts de toutes les parties prenantes.

Nous avons bâti cette entreprise avec des gens formidables, et je suis convaincu que nous réussirons à traverser cette crise, a-t-il déclaré lundi dans un communiqué.

Avec des informations de Austin Grabish

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !