•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg annonce un groupe de travail pour aider les entreprises pendant la pandémie

La Ville ne déclarera pas encore l'état d'urgence

Le maire de Winnipeg en conférence de presse.

Le maire de Winnipeg, Brian Bowman

Photo :  CBC / Walther Bernal

La Ville de Winnipeg crée un nouveau groupe de travail pour venir en aide aux entreprises touchées par la crise de la COVID-19, a annoncé le maire de Winnipeg, Brian Bowman.

Nous sommes tous dans le même bateau, a déclaré le maire en début de point de presse. Nous savons que l’impact de la COVID-19 a été rapide et grave pour les commerces, dit-il.

Par exemple, le manufacturier d’autobus New Flyer annoncé la mise à pied permanente de près de 300 employés mercredi, en raison de la pandémie. À compter de lundi, l’entreprise prévoit aussi une période d’inactivité de deux semaines pour la grande majorité de ses employés, pendant laquelle ceux-ci ne seront pas payés ou devront utiliser des journées de vacances.

Le nouveau groupe de travail est composé de leaders du secteur des affaires provenant de petites, moyennes et grandes entreprises, ainsi que le conseiller municipal et président du comité de l’innovation et du développement économique, Jon Orlikow, et la présidente-directrice générale d’Economic Developement Winnipeg, Dayna Spiring.

Lors de la première réunion par vidéoconférence du groupe de travail, les membres ont parlé d’actions immédiates que pourrait prendre la Ville pour venir en aide aux entreprises, rapporte le maire.

M. Bowman rappelle que la Ville de Winnipeg a demandé aux fonctionnaires de trouver une façon de reporter de 90 jours le paiement des impôts fonciers et les impôts des commerçants.

Par ailleurs, le maire tiendra une conférence sur Instagram en direct le jeudi 26 mars, à 17 h, pour permettre aux enfants et à leurs parents de l'interroger au sujet des actions de la Ville face à la pandémie.

Pas d’état d’urgence

M. Bowman était accompagné du chef adjoint du service des incendies et des soins paramédicaux de Winnipeg, Jay Shaw. Celui-ci a indiqué que la Ville n’avait pas encore de raison de déclarer l’état d’urgence.

Cette mesure serait seulement prise si la Ville constatait qu’elle devait se doter de pouvoirs supplémentaires pour contrer la propagation du virus, ce qui n’est pas le cas pour le moment, estime M. Shaw.

Jay Shaw a aussi indiqué que la Ville allait équiper ses autobus d’affichages électroniques et de pancartes pour rappeler aux usagers de pratiquer la distanciation sociale. Les parcs de la Ville seront munis de pancartes similaires et ne seront pas fermés au public pour le moment.

Nous reconnaissons qu’il faut un équilibre entre la distanciation sociale et le besoin de sortir dehors, dit M. Shaw.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !