•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Centraide lance un fonds d’urgence pour aider les organismes

Le logo de l'organisme Centraide, installé sur un mur

Le logo de Centraide (archives)

Photo : Radio-Canada

Centraide Abitibi-Témiscamingue et Nord-du-Québec (ATNQ) met en place un fonds d’urgence destiné à aider les organismes de première ligne mis sous pression par la crise de la COVID-19.

Centraide veut notamment appuyer rapidement les organismes en itinérance, en santé mentale, les banques alimentaires ou encore ceux qui oeuvrent en soutien aux aînés.

Selon Mélanie Perreault, directrice régionale de Centraide, les besoins sont criants chez tous les organismes.

Nous sommes en contact régulier depuis quelques jours avec eux et on peut conclure qu’ils vivent de grandes difficultés, explique-t-elle. Les gens perdent leur emploi et la clientèle de ces organismes augmente. Ils craignent de manquer de denrées et plusieurs ont perdu des bénévoles, qui sont souvent des personnes âgées de plus de 70 ans. Les besoins sont criants et leur capacité d’action n’est pas illimitée. On veut réagir le plus rapidement possible.

Centraide ATNQ invite les entreprises et les particuliers à effectuer leur don via son site internet. Tous les dons effectués dans la région seront versés à au moins une trentaine d’organismes d’ici.

Aucun objectif n’a été fixé, mais des entreprises d’envergure nationale ont déjà annoncé leur appui financier, qui sera réparti parmi les organisations de Centraide à travers le Canada.

On va prendre chaque 5 $, souligne Mélanie Perreault. Le cumul tous ces montants-là va nous aider à donner du soutien à nos organismes, en complémentarité avec les mesures du gouvernement qui s’en viennent.

Centraide ATNQ promet que l’aide pourrait rapidement être acheminée aux organismes. On veut être très agile dans nos actions. En parallèle à cet appel aux dons, on accompagne nos organismes pour qu’ils puissent déposer des demandes. On connait déjà leurs besoins et le processus ne sera pas complexe. On veut pouvoir décaisser des sommes rapidement, précise la directrice régionale.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Abitibi

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Abitibi.