•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les chantiers du secteur de la santé mis sur pause

Un chantier de construction en bordure de l'hôpital de Rouyn-Noranda, l'hiver.

Le chantier du centre de cancérologie de Rouyn-Noranda. (archives)

Photo : Radio-Canada / Émilie Parent Bouchard

Terminés les allers et retours d’engins mécaniques à côté de l’hôpital de Rouyn-Noranda : comme l’ensemble des projets d’immobilisations du secteur de la santé, le chantier du centre de cancérologie sera mis sur pause en fin de journée, et ce, jusqu’au 13 avril.

La directive du premier ministre était claire : Ce qu'on dit, c'est : confinement, sauf pour les services essentiels. On est rendu là, a déclaré le premier ministre lors de son point de presse quotidien en début d’après-midi lundi, précisant que l’industrie de la construction ne serait pas épargnée.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue (CISSS-AT) appliquera évidemment cette directive à la plupart de ses chantiers.

Nos chantiers doivent fermer aujourd'hui afin de respecter les directives au sujet des services essentiels, écrit le CISSS-AT, précisant avoir reçu la confirmation de cette directive du ministère de la Santé et des Services sociaux en milieu d’après-midi.

On mentionne qu’il y a présentement deux chantiers actifs dans la région, soit le Centre de cancérologie à Rouyn-Noranda et l’Hôpital de Ville-Marie. On précise aussi qu’en ce qui concerne le premier lot de l’implantation d’une IRM fixe à Amos, les travaux se sont terminés aujourd’hui.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !