•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

Renée Claude : chanter les autres avec élégance et douceur

Renée Claude derrière un micro.

La chanteuse Renée Claude à l'émission « Musique aux Champs-Élysées », le 17 mai 1968.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La chanteuse Renée Claude a marqué toute une époque avec ses interprétations franches et libres de plusieurs grands auteurs et compositeurs d’ici et d’ailleurs. À travers nos archives, redécouvrez cette artiste qui a rendu les mots des autres avec une émotion et un charme sans égal.

Une biographie signée Mario Girard est parue aux éditions La Presse. Le livre s’intitule Donne-moi le temps. C’est également le titre de la seule chanson que l’artiste a coécrite au cours de sa carrière, car Renée Claude était avant tout une interprète.

Zoom, 30 mai 1971

Dans cet extrait de l’émission Zoom du 30 mai 1971, Renée Claude et son acolyte Stéphane Venne expliquent à l’animateur Jacques Boulanger comment ils sont parvenus à composer une chanson aux paroles et aux sonorités joyeuses et pop. Assis côte à côte devant le piano, ils chantonnent un extrait de Donne-moi le temps.

Une interprète respectueuse des compositeurs et des paroliers

C’est adolescente, en écoutant Gilbert Bécaud, qu’elle décide que sa vie sera consacrée au chant. En 1955, alors âgée de 16 ans, elle participe au concours des « Découvertes de Billy Munro » de la station de radio montréalaise CKVL. Malgré sa grande timidité, elle remporte le premier prix en interprétant les plus belles chansons de Bécaud.

Renée Claude fait ses débuts dans les années 1960. Au départ, elle reprend les chansons des grands auteurs-compositeurs-interprètes français comme Brassens, Brel et Ferré.

Elle se tourne ensuite vers les paroliers d’ici. Jean-Pierre Ferland écrira pour elle La marquise de coton.

En 1965, elle remportera le prix de la meilleure chanson de l’année au Festival du disque avec Tu es noire de Stéphane Venne et François Dompierre.

Le 21 février 1966 à l’émission Jeunesse oblige, Stéphane Venne et François Dompierre s'entretiennent avec l’animateur Guy Boucher pour parler du disque qu’ils ont composé pour Renée Claude.

Jeunesse oblige, 21 février 1966

L’animateur demande au parolier et au compositeur ce qu’ils ont ressenti lorsque la chanteuse a interprété pour la première fois leurs chansons sur disque.

« On n’avait pas peur », lance Stéphane Venne sous le regard amusé de la chanteuse, qui semble vraiment se réjouir de cette première collaboration.

Stéphane Venne composera maintes chansons pour Renée Claude qui deviendront des succès : Le début d’un temps nouveau, Tu trouveras la paix, Sais-tu que je t'aime depuis longtemps...

Au courant des années 1970, Renée Claude incarnera la femme libérée. Ses grands yeux, ses longs cheveux noirs, ses robes légères à l’allure gitane, ses mouvements amples et sa voix sensuelle en séduiront plus d’un.

À l’émission Zoom du 30 mai 1971, elle interprète la chanson Tu trouveras la paix. Le titre est repris par 11 chanteuses québécoises en mars 2019 qui l’enregistrent, avec les arrangements de Simon Leclerc, au profit de la cause de l'alzheimer, une maladie dont était atteinte Renée Claude durant les dernières années de sa vie.

Zoom, 30 mai 1971

Le 12 janvier 1984, à l’émission Avis de recherche, l’animatrice Aline Desjardins reçoit Luc Plamondon, parolier et ami de la chanteuse.

Renée Claude chantera les paroles du compositeur Luc Plamondon à partir de 1972. Des titres comme Ce soir je fais l’amour avec toi et Un gars comme toi deviendront des classiques de la chanson québécoise.

Avis de recherche, 12 janvier 1984

Luc Plamondon parle de son côté réservé et distant. Même si l’artiste peut paraître froide au premier abord, elle ne tarde pas à s’ouvrir lorsqu’elle se sent en confiance.

Renée Claude est une grande timide qui a dû surmonter ce trait de caractère pour réussir à se mettre en avant pour vivre du chant.

C’est quelqu’un qui est très respectueuse des auteurs et des compositeurs. Elle n’essaie pas de faire autre chose avec une chanson.

Luc Plamondon

Le temps des spectacles hommage

Renée Claude fait honneur aux Québécois dans plusieurs pays, où elle interprète les plus beaux textes des compositeurs d’ici. Elle se produit au festival d’Athènes, à l’Exposition internationale d’Osaka, au théâtre de Moscou et au Festival de Caracas.

Dans les années 1980 et les années 1990, la grande dame de la chanson organise plusieurs spectacles hommage pour des artistes auxquels elle voue une admiration.

En 1980, elle monte sur scène pour interpréter les succès de son amie Clémence Desrochers. Dans le spectacle Moi c’est Clémence que j’aime le mieux, elle reprend non seulement des chansons, mais aussi des poèmes et des monologues.

Renée Claude a aussi un talent d’interprétation comme actrice. Elle joue dans quelques productions, comme L’amour avec un grand A et Triplex.

En 1993, le journaliste Paul Toutant assiste au spectacle de René Claude qui rend hommage à Léo Ferré.

Montréal ce soir, 20 septembre 1993

Il en fait la critique au Montréal Ce soir du 20 septembre 1993. « On a marché sur l’amour est un spectacle à fleur d’émotion, un beau voyage à travers la poésie », comme en témoignent les extraits présents dans le reportage.

Renée Claude dit aimer Léo Ferré qui est un écorché vif qui exprime tout, alors qu’elle est une écorchée vive qui garde tout en dedans.

Le 28 novembre 1999, Marie-Claude Lavallée reçoit Renée Claude à l’émission Entrée des artistes.

Entrée des artistes, 28 novembre 1999

L’artiste a 60 ans au moment de l’entrevue. L’animatrice lui demande de faire un retour sur sa vie et d’exprimer ce qu’est pour elle le plus bel accomplissement.

Elle répond le plus simplement du monde que sa plus belle réussite a été de faire ce qu’elle aimait : chanter.

Ce qui me fait le plus plaisir, c’est d’avoir pu faire ce que j’aimais dans la vie et de l'avoir fait dans la sincérité.

Renée Claude

Renée Claude nous a quittés le 12 mai 2020. Elle était âgée de 80 ans.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Archives

Arts