•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan enquête sur une possible propagation communautaire

Le médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan, Dr Saqib Shahab, le ministre de la Santé, Jim Reiter, ainsi que le président-directeur général de l’Autorité de la santé, Scott Livingstone, s'adressent aux médias pour faire le point sur la situation entourant la COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / Michael Bell

Le médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan, le Dr Saqib Shahab, a laissé savoir, lors de sa mise à jour quotidienne au sujet de la COVID-19, que quatre personnes infectées n’ont pas voyagé au cours des dernières semaines, ce qui pourrait laisser présager une propagation communautaire.

Six nouveaux cas de COVID-19 ont été recensés en Saskatchewan au cours des 24 dernières heures, portant le total de cas confirmés à 72 dans la province.

Le Dr Saqib Shahab confirme par ailleurs que la province augmentera son nombre de tests auprès des personnes qui présentent des symptômes de la maladie, mais qui n'ont pas voyagé à l'étranger récemment.

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) de la Saskatchewan, Ryan Meili, avait demandé plus tôt, mardi, à ce que le gouvernement provincial agisse en ce sens.

Selon les chiffres dévoilés mardi par le gouvernement de la Saskatchewan, le laboratoire provincial Roy Romanow, qui se trouve à Regina, a réalisé 5757 tests de dépistage de la COVID-19. 

Par ailleurs, 60 % des personnes infectées sont des hommes, souligne la province.

De plus, sur les 72 cas confirmés en Saskatchewan, deux sont des jeunes de 5 à 19 ans, 59 autres sont des personnes âgées de 20 à 64 ans, et 11 cas touchent des personnes âgées de 65 ans et plus.

Répartitions des cas en Saskatchewan :

  • Nord : 3 cas confirmés

  • Centre (hors Saskatoon) : 8 cas confirmés, 

  • Saskatoon : 34 cas confirmés

  • Sud (hors Regina): 5 cas confirmés

  • Regina : 22 cas confirmés

Plus de places pour les patients atteints de la COVID-19

Par ailleurs, l’Autorité de la santé de la Saskatchewan (SHA) indique avoir activé son plan pour permettre d’augmenter la capacité d’accueil des patients aux prises avec la COVID-19.

Ainsi, des centres seront aménagés par la province en préparation à une éventuelle augmentation rapide du nombre de cas de maladie COVID-19.

Les installations ne se limiteront pas qu’aux établissements de santé. Des centres communautaires, des patinoires et des gymnases seront prêts à recevoir des patients prochainement si le nombre de cas devient trop important en Saskatchewan, assure le président-directeur général de la SHA, Scott Livingstone, dans un communiqué.

Ces espaces seront mis sur pied à Regina, à Saskatoon, ainsi que dans d’autres régions de la province si le besoin se fait sentir, ajoute-t-il.

Ce plan va permettre de garantir que nous sommes prêts [à traiter un nombre plus important de personnes atteintes de la maladie], mais le virus a prouvé à maintes reprises qu’aucun système de santé dans le monde ne peut relever le défi sans l’appui de la population, souligne Scott Livingstone en précisant s’être inspiré des décisions prises par d’autres juridictions.

L’opposition officielle demande des mesures plus restrictives

Ryan Meili a aussi pressé le gouvernement provincial d’instaurer une mesure plus restrictive à propos des rassemblements afin de les limiter à cinq personnes.

La Ville de Regina affirme depuis plusieurs jours qu’une telle initiative est nécessaire pour contrer la propagation du coronavirus en Saskatchewan. Elle avait d’ailleurs demandé aux Réginois d’agir en ce sens en déclarant l’état d’urgence local vendredi dernier.

Or, cette décision a été annulée par le gouvernement de Scott Moe lundi, si bien que la consigne qui prévaut à l’heure actuelle est celle de la province : les rassemblements de plus de 25 personnes sont interdits.

Ryan Meili soutient également que la province doit aussi se montrer plus transparente dans les détails qu’elle divulgue aux Saskatchewanais à propos de la maladie en plus de procéder à la fermeture de toutes les entreprises non essentielles.

Nous pouvons tous aider [à contrer la propagation du coronavirus] seulement si notre gouvernement est honnête sur sa préparation [pour faire face à la crise]. [...] Il s’agit d’un moment critique en Saskatchewan, estime-t-il.

Le chef de l’opposition officielle considère aussi que le gouvernement provincial doit augmenter le nombre de tests qu’il réalise chez les personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19 sans toutefois avoir voyagé au cours des dernières semaines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Coronavirus