•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Est-ce que les festivals et le GP3R auront lieu comme prévu cet été?

Une foule massée devant une scène.

Le FestiVoix accueille des milliers des visiteurs chaque année à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Plusieurs organisateurs de la région sont sur le qui-vive depuis les dernières annonces gouvernementales concernant la COVID-19 au Québec et en Mauricie. Ont-ils déjà décidé d'annuler leurs festivités? Voici ce que nous savons jusqu'à présent.

DANSENCORE - 4 au 7 juin 2020

Le conseil d'administration doit se réunir en fin de semaine ou au début de la semaine prochaine pour discuter de l'organisation du festival. Jusqu'à maintenant, le festival devrait toujours avoir lieu.

Les équipes sont en télétravail et continuent de planifier le festival comme s’il allait se dérouler en juin. Le dévoilement de la programmation est toujours prévu pour le 27 avril.

Plusieurs dépenses ont été gelées ou repoussées, comme l'achat des billets d'avion pour les artistes par exemple. D'ailleurs, de nombreux artistes viennent de l'étranger. Qu'en sera-t-il des règles frontalières à ce moment-là? Le festival dépend de ces décisions.

Le report du festival, au mois d'août par exemple, est-il un scénario envisageable? Très peu probable, selon Julie Garneau, responsable des communications. Les écoles de danse représentent le gros de la clientèle, il sera donc impossible pour elles de fonctionner au mois d'août.

FESTIVOIX - 25 juin au 5 juillet

Le FestiVoix est jusqu’à maintenant toujours d'actualité. Les équipes en télétravail continuent son organisation. Une décision devra être prise sur le sort de l'édition 2020 huit semaines avant le début du festival.

Seront aussi abordées les questions des dépenses engagées, des conséquences financières en cas d'annulation et des clauses de force majeure qui existent dans les contrats.

Plus on avance dans le temps, plus on se rapproche de l'événement, plus on engage des dépenses pour préparer l'événement, explique Thomas Grégoire, directeur général de l'événement. Donc plus on est à risque si l'annulation se fait juste avant l'événement.

GP3R - 31 juillet au 2 août

Là encore, les équipes travaillent comme si le festival avait lieu. Elles ont un peu plus de marge de manœuvre que les festivals de juin ou juillet.

On y élabore malgré tout un plan d'urgence. À ce jour, très peu de dépenses ont été engagées. Les coûts importants étant le montage des gradins et du circuit, qui est prévu en mai.

Les partenaires publics et privés soutiennent toujours l’événement.

Dans son histoire, le GP3R a été annulé trois fois, en 1986, en 1987 et en 1988 pour des raisons internes à l'organisation.

D'après les informations d'Alexandre Lepoutre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Tourisme