•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voici la désinformation qui circule à propos de la COVID-19

Illustration du nouveau coronavirus

Illustration du nouveau coronavirus

Photo : Radio-Canada / Francis Lamontagne

La désinformation à propos de la pandémie mondiale de COVID-19 atteint des niveaux effarants. Il peut être difficile de s'y retrouver. Voici une liste des fausses nouvelles repérées par les Décrypteurs, qui sera mise à jour à mesure qu'évolue la crise.

(Dernière mise à jour : 20 janvier 2021)

Avant de partager une information en lien avec la COVID-19, assurez-vous qu'elle ne figure pas dans cette liste. Faites aussi une vérification de base pour réduire les chances de relayer de la désinformation. Cliquez ici pour apprendre comment le faire.

Dans le doute, ne partagez pas. Il est important de ne pas propager des fausses nouvelles, surtout en temps de crise.

Vous avez vu une publication circuler et vous voulez que les Décrypteurs la vérifient?

Envoyez-nous un courriel (Nouvelle fenêtre). Vous pouvez aussi vous joindre au groupe Facebook des Décrypteurs (Nouvelle fenêtre), ou nous suivre sur Twitter (Nouvelle fenêtre).

Abonnez-vous aussi à notre infolettre pour savoir ce que nous avons vérifié durant la semaine.

1. La désinformation médicale

Et s'il y avait une autre solution? : une vidéo remplie de déclarations trompeuses

Gabriel Thibert regarde la caméra. Le mot ATTENTION est superposé sur l'image.

Cette vidéo de Gabriel Thibert a été vue plus de 950 000 fois depuis le 6 janvier.

Photo : Capture d'écran Facebook

L’auteur de cette vidéo virale voudrait ouvrir la discussion sur des manières différentes de gérer la pandémie au Québec, mais plusieurs des arguments qu’il avance sont trompeurs.

Décès de 33 aînés vaccinés en Norvège : démêlons le vrai du faux

Capture d'écran d'un article intitulé "La Norvège lance une alerte après la découverte de 23 décès liés au vaccin de Pfizer". Le mot "ATTENTION" est superposé sur l'image.

Plusieurs titres d’articles mentionnaient sans contexte supplémentaire que 23 personnes sont décédées après avoir été vaccinées en Norvège. Les autorités norvégiennes affirment pour l’instant qu’il n’y a pas de lien établi entre ces morts et l’injection.

Photo : Capture d'écran

Les autorités norvégiennes affirment pour l’instant qu’il n’y a pas de lien entre ces décès et l’injection du vaccin.

Attention aux comparaisons entre taux d’occupation à l’urgence

Un diagramme montrant le taux d'occupation dans les urgences du Québec dans quatre régions, pour les années de 2017 à 2019, « le ou autour du 29 décembre ». Le mot ATTENTION est superposé sur l'image.

Cette image a été partagée plus de 2200 fois sur Facebook.

Photo : Capture d'écran

Il est vrai que les urgences sont moins achalandées qu'avant la pandémie, mais cette statistique ne raconte pas toute l'histoire.

Le vaccin de Pfizer-BioNTech ne cause pas l’infertilité chez les femmes, selon des experts

Une seringue est trempée dans une petite bouteille identifiant un vaccin contre la COVID-19, devant un logo de Pfizer.

Il y a énormément de désinformation entourant les vaccins contre la COVID-19.

Photo : Reuters / DADO RUVIC

Il n’y a rien qui prouve cette affirmation, et si la science sur laquelle elle s’appuie peut sembler solide, l’interprétation qu’en font plusieurs internautes arrive à de fausses conclusions.

Non, ce ne sont pas que 3 % des morts de la COVID-19 qui sont réellement décédés du virus

François Legault avec un gros sourire. Une bulle de pensée au-dessus de sa tête dit: « 8.5 millions de population, 210 morts et je met le Québec en faillite! ». Le mot FAUX est transposé sur l'image.

Plusieurs publications trompeuses au sujet de la proportionsde morts de la COVID-19 qui avaient une comorbidité au Québec ont cumulé ensemble plus de 5000 partages sur Facebook. Celle-ci en a plus de 1500.

Photo : Capture d'écran Facebook

De nombreuses publications affirment faussement que seulement 3 % des victimes de la COVID-19 au Québec sont véritablement décédées du virus parce que 97 % des morts de la première vague avaient une comorbidité. Or, avoir une comorbidité n’est pas un arrêt de mort, et la plupart de ces personnes ne seraient pas décédées de sitôt si elles n’avaient pas attrapé la COVID-19.

Non, le ti-masque de dentiste n’est pas inefficace contre la COVID-19

Sur la capture d'écran, on voit Jonathan Noreau brandir un masque chirurgical alors que repose devant lui, sur une table, un masque à gaz militaire. En sous-titres, on peut lire : « Ça, c'est un ti-masque de dentiste. »

Capture d'écran tirée de la vidéo intitulée «As-tu ton ti-masque?» visionnée près d'un demi-million de fois sur Facebook. L'ex-réserviste Jonathan Noreau y minimise l'efficacité du masque chirurgical.

Photo : Radio-Canada

Cette vidéo d'un ex-réserviste des Forces canadiennes ridiculisant le port du masque y va d’affirmations trompeuses, critiquées tant par des experts que par d’anciens militaires.

Cet article sur le virologue allemand Hendrik Streeck est trompeur

Capture d'écran d'un article sur le virologue Allemand Henrick Streeck. Le mot "ATTENTION" est superposé sur la photo.

Cet article trompeur a été partagé plus de 16 000 fois.

Photo : Capture d'écran

Si le discours du médecin détonne effectivement de celui de plusieurs de ses pairs, il est plus nuancé – et bien plus contesté – que pourrait le faire croire ce texte publié sur le site web français FL24.

Non, ce document ne prouve pas que le virus qui cause la COVID-19 n'a pas été isolé

Il s'agit d'une lettre de Santé Canada.

Capture d'écran de la publication Facebook qui circule.

Photo :  Capture d’écran - Facebook

Il s'agit plutôt d'une mauvaise compréhension des demandes d'accès à l'information et des procédés scientifiques.

Non, le NY Times n'a pas dit que 90 % des tests positifs étaient faux

Une femme parle à la caméra.

Capture d'écran de la vidéo qui circule.

Photo :  Capture d’écran - YouTube

Malgré ce qu'avance une vidéo virale, l'article en question ne fait aucune affirmation de la sorte.

Cette vidéo contient plusieurs inexactitudes sur les masques et sur les vaccins

Un homme tient un sac remplit de balles de plastique.

La vidéo a aussi été partagée sur YouTube où elle a été vue quelques milliers de fois.

Photo : Capture d'écran - YouTube

Les explications de l'homme – qui se présente comme ayant une formation en microbiologie – contiennent certains éléments de vérité, mais ses conclusions sont fausses.

America's Frontline Doctors : attention à cette vidéo trompeuse

Une femme en sarrau blanc entourée d'autres personnes en sarraus blancs.

La Dre Stella Immanuel, à la conférence de presse de America's Frontline Doctors.

Photo :  Capture d’écran

Le groupe controversé met de l'avant des conseils qui vont à l'encontre de ce qui est généralement accepté dans la communauté scientifique.

Non, ce document ne vous exempte pas de porter un masque

C'est un texte comportant le logo de la Commission canadienne des droits de la personne.

La Commission canadienne des droits de la personne recommande de ne pas partager ou utiliser ces affiches.

Photo :  Capture d’écran - Facebook

Le document n'a pas été créé par la Commission canadienne des droits de la personne, qui le qualifie de fraude.

Non, la thrombose n’est pas l’unique cause de décès des victimes de la COVID-19

Capture d'écran d'une publication Facebook commençant par "ON S'ÉTAIT BIEN TROMPÉ SUR LE TRAITEMENT DU COVID 19". Le mot FAUX est superposé sur la photo.

Cette publication virale a été partagée plus de 19 000 fois.

Photo : Capture d'écran

Une publication virale affirme que la COVID-19 « n’est pas une pneumonie », mais bien une thrombose, soit une maladie sanguine où se forment des caillots qui entravent des vaisseaux sanguins. C’est faux, bien que la thrombose soit une complication possible chez les personnes infectées.

Les masques ne provoquent pas l'hypoxie cérébrale

Les professionnels de la santé portent des masques à longueur de journée sans problème.

Un homme porte un masque à l'intérieur.

Les masques artisanaux ne sont pas dangereux pour la santé.

Photo : getty images/istockphoto

Attention aux comparaisons entre la COVID-19 et d’autres causes de décès

Ces comparaisons ne donnent pas un portrait complet de la réalité et les chiffres sont souvent désuets.

Chargement de l’image

Plusieurs tableaux circulent prétendant comparer la gravité de la COVID-19 avec d’autres causes de décès.

Photo :  Capture d’écran

Ces tests n'ont pas été contaminés par le coronavirus

Chargement de l’image

L'article a été partagé plus de 12 000 fois.

Photo : Radio-Canada

Un article de Radio-Canada sur des tests de dépistage contaminés est utilisé un peu partout dans le monde pour affirmer que les tests ne servent à rien, ou qu'ils ont été contaminés par le coronavirus. Toutefois, la contamination en question veut simplement dire qu'ils ont été endommagés et ne sont plus stériles.

Non, le coronavirus n’infecte pas la bactérie Prevotella

Chargement de l’image

Il n’existe aucune preuve que la bactérie Prevotella est responsable des décès liés à la COVID-19.

Photo : Capture d'écran

Le virus SRAS-CoV-2 ne peut pas infecter des bactéries.

Manger des aliments alcalins ne vous protégera pas de la COVID-19

Chargement de l’image

La publication affirme entre autres que les pissenlits ont un pH de 22,7, ce qui est une valeur impossible.

Photo :  Capture d’écran - Facebook

De plus, on ne peut pas modifier le pH de son corps en mangeant des aliments alcalins.

Il n'est pas nécessaire de se tenir à 10 mètres des coureurs

Chargement de l’image

Cette étude sur le risque de contamination posé par les marcheurs, les coureurs et les cyclistes comporte plusieurs limites.

Photo :  Capture d’écran

Cette simulation ne tient pas compte du risque d'infection. Il est préférable de ne pas se tenir directement derrière un coureur ou un cycliste, mais autrement, deux mètres de distance suffisent.

Il n'y a pas à craindre une pandémie d'hantavirus

Chargement de l’image

La seule manière de contracter l’hantavirus est d’entrer en contact direct avec l’urine, les excréments ou la salive d’un rongeur infecté.

Photo : getty images/istockphoto / ffikretow

Ce virus, qui est connu depuis longtemps, ne se propage pas d'humain à humain. On ne peut le contracter que par un contact avec un animal infecté.

Les urgences « vides » ne signifient pas que la crise a été surévaluée

Chargement de l’image

Cette vidéo montre une salle d'attente vide à l'urgence de l'hôpital de LaSalle.

Photo : Capture d’écran - Facebook

C'est plutôt le signe que le système de santé s'est bien préparé et que les gens respectent les consignes de distanciation sociale.

Cette vidéo trompeuse minimise l'ampleur de la crise

Chargement de l’image

La vidéo dure 17 minutes et fait un nombre impressionnant d'affirmations, dont la plupart sont fausses ou détournées.

Photo :  Capture d’écran - YouTube

Cette vidéo de plus de 17 minutes détourne de vraies statistiques pour tenter de démontrer que la pandémie de COVID-19 n'est guère plus sérieuse que la grippe saisonnière, des propos démentis par une épidémiologiste et un urgentologue.

Le lien entre le groupe sanguin et le risque de contracter la COVID-19 n'est pas encore démontré

Chargement de l’image

Tests sanguins en laboratoire

Photo : getty images/istockphoto / barbol88

Les recherches à ce sujet sont encore très préliminaires.

Cette vidéo contient des propos alarmistes

Chargement de l’image

La vidéo contient des propos « alarmistes », selon une immunologue.

Photo : Capture d’écran - YouTube

L'homme dans cette vidéo fait des affirmations sur les risques de réinfection à la COVID-19 qui laissent une immunologiste « perplexe ».

Le Service d'aide médicale urgente (SAMU) n'a pas émis ce message d'avertissement

Chargement de l’image

Un faux message prétendant provenir d'un médecin du SAMU42 circule sur les réseaux sociaux.

Photo :  Capture d’écran

Non seulement ce message est faux, mais le SAMU n'existe pas au Canada.

Le coronavirus ne se propage pas plus sur les pompes à essence qu'ailleurs

Chargement de l’image

Bien que les virus puissent effectivement se propager sur des pompes à essence, il ne s’agit pas nécessairement d’une surface plus contagieuse que d’autres.

Photo : Capture d'écran

À la station-service, prenez les mêmes précautions qu'à tout autre endroit.

Ceci n'est pas une photo d'un nouveau vaccin contre la COVID-19

Chargement de l’image

Une publication sur les réseaux sociaux prétend faussement qu'il existe un vaccin contre le coronavirus.

Photo :  Capture d’écran

Il s'agit plutôt d'un test de dépistage.

Retenir son souffle ne permet pas de détecter le coronavirus

Chargement de l’image

Une publication qui circule en ligne affirme faussement qu'il faudrait retenir son souffle pour vérifier si l'on est infecté par le coronavirus.

Photo : Capture d’écran

Ce test est non seulement inutile, il est dangereux.

Aucune boisson ne tue le coronavirus

Chargement de l’image

Une publication affirme faussement qu'il faut boire de l'eau toutes les 15 minutes pour combattre le coronavirus.

Photo :  Capture d’écran

Ni l’eau froide, ni les boissons chaudes, ni l’alcool ne protègent contre la maladie.

La chaleur ne tue pas le coronavirus

Chargement de l’image

Le coronavirus peut survivre dans des climats chauds.

Photo : Associated Press

Rien n'indique que le retour du beau temps amènera une baisse du nombre de cas de COVID-19.

Les chaussures ne sont pas un vecteur de transmission du coronavirus

Chargement de l’image

Des internautes relaient des informations non fondées sur le risque de contagion à la COVID-19 par nos chaussures.

Photo : Capture d'écran - Facebook

Malgré ce qu'indique une publication virale, il y a peu de chances que vos chaussures transportent le virus, à moins que vous ne travailliez dans un lieu propice à la contagion, comme un hôpital.

Tous ces autres mythes sont également faux

Chargement de l’image

Les fausses nouvelles se multiplient au sujet du coronavirus.

Photo : Reuters

Un ensemble d'autres fausses informations circulent autour du coronavirus. En voici quelques-unes.


2. Les théories du complot

Le « Great Reset » n’est pas un complot pour contrôler le monde

Chargement de l’image

« La Grande Réinitialisation » – ou « The Great Reset », en anglais – est le nom d'une initiative du Forum économique mondial censée construire un monde meilleur après la crise sanitaire.

Photo : Forum économique mondial

Cette initiative du Forum économique mondial pour repenser l’économie post-épidémique fait l'objet d'une importante campagne de désinformation.

Non, cette vidéo ne prouve pas que Québec « gonfle » les chiffres de la COVID-19

Chargement de l’image

Cette vidéo a été partagée plus de 6700 fois depuis le 29 septembre.

Photo : Capture d'écran Facebook

Si la vidéo est un bon exemple de la confusion que peut provoquer le système de dépistage, elle ne démontre en rien que nous avons affaire à une « fausse pandémie », comme le prétendent certains internautes qui l'ont commentée ou partagée.

Non, cette image ne prouve pas que des tests de COVID-19 circulaient en 2018

Chargement de l’image

La capture d'écran est vraie, mais l'interprétation qu'on en fait est fausse.

Photo :  Capture d’écran - Facebook

Des tests de dépistage de la COVID-19 n'étaient pas importés en 2018. Il s'agit plutôt d'instruments jugés essentiels pour la lutte contre la pandémie, mais qui existaient avant celle-ci.

Non, ces hommes ne sont pas le conjoint ou le garde du corps de cette journaliste

Chargement de l’image

Capture d'écran d'une des publications qui circulent.

Photo :  Capture d’écran - Facebook

La journaliste de TVA Kariane Bourassa et son syndicat ont vivement démenti ces rumeurs.

Non, les autorités ne gonflent pas le nombre de décès

Chargement de l’image

Plusieurs personnes meurent de la COVID-19 sans avoir pu être testées.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

En fait, le nombre réel de victimes de la COVID-19 pourrait être beaucoup plus élevé que l'on croit.

Ce « message d’un policier » contre le dépistage est rempli de fausses informations

Chargement de l’image

Ce message circule depuis au moins le 7 mai en France.

Photo : Capture d'écran / Montage photo

Un message viral appelant à ne pas se faire dépister et affirmant que la COVID-19 est « un plan international d'asservissement et de réduction des populations » contient plusieurs fausses informations, dont certaines qui circulent depuis longtemps et qui ont déjà été démenties.

Ce journal gratuit partage plusieurs informations non fondées

Chargement de l’image

Image tirée d'un scan de la page frontispice de l'édition d'avril 2020 du journal Epoch Times. Des milliers d'exemplaires de ce journal ont été distribués gratuitement par courrier au Canada.

Photo : Capture d'écran -

Le Epoch Times, un journal distribué gratuitement à travers le Canada et qui s'oppose au Parti communiste chinois, contient des articles véridiques, mais aussi des demi-vérités et inexactitudes.

La vidéo Plandemic est truffée de fausses affirmations

Chargement de l’image

Le documentaire Plandemic est devenu viral sur les réseaux sociaux

Photo :  Capture d’écran

La chercheuse Judy Mikovits fait de fausses déclarations sur son passé ainsi que sur la science entourant les virus.

Bill Gates n’a pas refusé de faire vacciner ses propres enfants et n'a pas breveté de puce sous-cutanée servant à miner de la cryptomonnaie

Chargement de l’image

Bill Gates tient un flacon de vaccin lors d'une conférence de presse.

Photo : afp via getty images / BEN STANSALL

La fausse rumeur au sujet de ses enfants circule depuis 2018, et le brevet en question ne fait jamais mention d'une puce.

Bill Gates ne veut pas implanter de micropuces à travers un vaccin ni dépeupler la planète

Chargement de l’image

Bill Gates s’est principalement concentré sur la philanthropie à travers la fondation Bill et Melinda Gates, dont la mission est d’améliorer les soins de santé et de réduire l'extrême pauvreté, après son départ de Microsoft en 2008.

Photo : afp via getty images / JEFF PACHOUD

Cette théorie provient d'une mauvaise compréhension de certaines de ses entrevues.

Un Prix Nobel japonais n'a pas dit que le coronavirus a été inventé en laboratoire

Chargement de l’image

Une publication affirme faussement que le Prix Nobel japonais Tasuku Honjo aurait dit que le coronavirus serait artificiel.

Photo :  Capture d’écran

La citation qui lui est attribuée est inventée de toutes pièces.

Attention à ce documentaire sur l'origine du coronavirus

Chargement de l’image

Capture d'écran d'une des premières images du documentaire Tracking down the origin of the Wuhan coronavirus, mis en ligne le 7 avril sur deux chaînes YouTube associées au quotidien Epoch Times.

Photo : Capture d'écran - YouTube

Il contient plusieurs inexactitudes et a été produit par Epoch Times, un média pro-Trump en croisade contre le Parti communiste chinois.

Le coronavirus n'a pas été conçu à partir du VIH

Chargement de l’image

Le SRAS-CoV-2, responsable de la COVID-19, vu dans un microscope électronique.

Photo : Reuters / NIAID-RML

Le SRAS-CoV-2 a des similitudes avec des dizaines d'organismes vivants et cela n'a rien d'anormal ni d'artificiel.

Un virus créé en Chine en 2013 n'a pas de liens avec le nouveau coronavirus

Chargement de l’image

Un article publié en 2013 sur un virus créé en laboratoire alimente à tort les soupçons sur l’origine du nouveau coronavirus.

Photo : Capture d'écran - Facebook

Oui, l'article du quotidien français le Parisien, qui traite d'un virus hybride créé en chine en 2013 est vrai, mais il n'a rien à voir avec la pandémie actuelle.

La Chine n’a pas téléguidé la pandémie pour le bien de son économie

Chargement de l’image

Une femme aperçue dans une rue de Shanghai devant un portrait géant du président chinois Xi Jinping.

Photo : Reuters / Aly Song

Contrairement à ce qui circule sur les réseaux sociaux, l'économie chinoise a également souffert de la crise du coronavirus.

Ces gens n'ont pas prédit la pandémie de COVID-19

Chargement de l’image

Nombreuses sont les publications sur les réseaux sociaux clamant haut et fort que la pandémie de COVID-19 était annoncée depuis longtemps.

Photo : Captures d'écran

Quelques personnes avaient correctement anticipé certains aspects de la crise, maiscela ne veut pas dire pour autant qu’ils l’ont prédite ni que leurs autres prophéties se sont avérées.

Un chercheur de Harvard n'a pas « fabriqué et vendu » le coronavirus à la Chine

Chargement de l’image

Une théorie conspirationniste prétend que le chercheur américain Charles Lieber aurait «fabriqué et vendu» le coronavirus à la Chine.

Photo :  Capture d’écran

Le chercheur Charles Lieber a plutôt été arrêté parce qu'il a omis de divulguer qu'il était payé par le gouvernement chinois dans le cadre d'un programme considéré comme de l'espionnage économique par les États-Unis.

« Black-out » et tunnels remplis d'enfants : la conspiration QAnon rejoint la COVID-19

Chargement de l’image

Des avertissements du genre circulent depuis 2017 et n'ont jamais été avérés.

Photo :  Capture d’écran - Facebook

Des avertissements relayés sur les réseaux sociaux proviennent en fait d'un mouvement conspirationniste qui a connu ses débuts sur le forum en ligne 4chan.

Bill Gates n'a pas prédit en octobre dernier que le coronavirus ferait 65 millions de morts

Chargement de l’image

Des articles conspirationnistes affirment que Bill Gates aurait prédit que la pandémie de COVID-19 ferait 65 millions de morts

Photo :  Capture d’écran

Il s'agissait d'un exercice de simulation sur une pandémie fictive, mené par une école de santé publique. Bill Gates n'a pas non plus créé de vaccin contre le SARS-CoV-2.

Il n'y a pas de trace de manipulation humaine dans le code génétique coronavirus

Chargement de l’image

L’une des fausses informations qui reviennent le plus souvent au sujet de la COVID-19 est la théorie du complot voulant qu'elle a été créée en laboratoire.

Photo : getty images/istockphoto / Chinnapong

Des chercheurs ont conclu qu'il n'y a rien d'artificiel dans le SARS-CoV-2.

Non, ce brevet ne prouve pas que le coronavirus a été créé en laboratoire

Chargement de l’image

Le brevet existe vraiment, mais a été mal compris par l'auteur de la vidéo.

Photo :  Capture d’écran - Facebook/Google Patents

Oui, ce brevet existe, mais il s'agit en fait d'un vaccin contre le SRAS, une autre maladie causée par un autre virus de la famille des coronavirus.

Ces autres brevets ne prouvent pas non plus que le coronavirus est une invention humaine

Chargement de l’image

Des théories conspirationnistes prétendent que le coronavirus aurait été propagé intentionnellement.

Photo : Getty Images / Marian Vejcik

Le premier brevet, datant de 2003, concerne le SRAS, qui a causé des centaines de morts à travers le monde de 2002 à 2003. Le second brevet, soumis en 2015, concerne une version atténuée d’une autre forme de coronavirus, responsable de la bronchite infectieuse aviaire.

Cette vidéo ne prouve pas que le coronavirus est une arme biologique

Chargement de l’image

Ce « reportage » n'a pas vraiment été diffusé à la télévision.

Photo : Capture d’écran - Facebook

La vidéo se base entre autres sur les propos de deux hommes qui ne sont pas virologues.

La Chine n'a pas volé le coronavirus d'un laboratoire canadien

Chargement de l’image

Le coronavirus du SRAS vu sous un microscope.

Photo : AFP/British Health Protection Agency

Des conspirationnistes ont détourné un (vrai) reportage de CBC pour mettre de l'avant cette hypothèse trompeuse.

Cette vidéo ne prouve pas que la 5G cause la COVID-19

Chargement de l’image

La 5G ne cause pas la COVID-19, malgré ce qu'avance cette vidéo.

Photo : Capture d’écran - YouTube

La vidéo contient plusieurs inexactitudes et mensonges facilement démentis par les virologistes.

Cette autre vidéo ne prouve pas non plus un lien entre la 5G et le coronavirus

Chargement de l’image

Cette vidéo est basée sur un texte datant de 2017.

Photo :  Capture d’écran - YouTube

Les affirmations faites dans cette vidéo ne tiennent pas la route.


3. Les rumeurs sur les mesures gouvernementales

L'année scolaire n'a pas été annulée du Québec

Chargement de l’image

Capture d'écran d'une lettre faussement attribuée à la Commission scolaire des Patriotes laissant entendre que l'année scolaire en cours est annulée.

Photo : Capture d'écran

En date du 3 avril 2020, le gouvernement du Québec affirme que l'année scolaire 2019-2020 n'est pas en péril, malgré ce que prétend cette fausse lettre.

Ce message affirmant qu'il ne faut sortir de chez soi sous aucun prétexte est exagéré

Chargement de l’image

Une publication virale affirme que jusqu’au 3 avril, il ne faut sortir de chez soi sous aucun prétexte.

Photo :  Capture d’écran - Facebook

Il faut minimiser ses déplacements, mais il est encore possible de sortir de chez soi si l'on respecte les mesures de sécurité.

Ces textos ne prouvent pas que le Québec sera placé sous confinement complet

Chargement de l’image

Ces messages sont faux.

Photo :  Capture d’écran

Des textos qui circulaient dans la semaine du 16 mars affirmaient que le Québec serait placé sous confinement général dans les prochains jours. À l'heure actuelle (24 mars 2020), ce n'est toujours pas le cas.

Cette vidéo ne montre pas des véhicules militaires qui seront déployés à Montréal

Chargement de l’image

Les véhicules reviennent à leur base après qu'un exercice militaire a été annulé.

Photo :  Capture d’écran - Facebook

Les véhicules sont plutôt rapatriés à la base de Montréal en raison de l'annulation d'un exercice militaire annuel.

Air Transat n'offre pas de billets d'avion gratuits

Chargement de l’image

Des internautes transmettent des informations incomplètes et parfois inexactes sur les politiques d'Air Transat pour rapatrier les Canadiens.

Photo : Capture d’écran - Facebook

Gare aux mauvaises surprises, Air Transat n'offre pas de voyages gratuits aux Canadiens qui tentent de rentrer au pays.


4. Les photos et vidéos détournées

Non, il n’y a pas eu moins de mortalité au Québec en 2020

Chargement de l’image

Cette publication a été partagée plus de 1400 fois au moment de mettre cet article en ligne.

Photo : Capture d'écran Facebook

Cette image compare de manière trompeuse le nombre de décès au Québec en 2020 à ceux de la dernière décennie, alors qu'il y aurait plutôt une surmortalité d'environ 12 % au Québec en 2020 par rapport aux cinq années précédentes.

Non, cette photo d'un souper n'a pas été prise au Québec

Chargement de l’image

C'est la deuxième fois en quelques jours qu'une image d'un rassemblement de l'Action de grâce américaine est devenue virale au Québec.

Photo : Capture d'écran

Deux photos de rassemblements de l'Action de grâce américaine sont devenues virales au Québec, parce que des internautes croyaient qu'elles avaient été prises dans la province.

Non, ce graphique ne prouve pas que l'épidémie de COVID-19 a été exagérée

Chargement de l’image

Attention avant de partager des statistiques sur Facebook.

Photo :  Capture d’écran - Facebook

Les données sont vraies, mais n'illustrent pas bien la situation. De plus, il existe des données plus récentes.

Les gels hydroalcooliques ne s'enflamment pas à la chaleur

Chargement de l’image

Capture d'écran tirée d'une publication Facebook évoquant le danger d'incendie lié à la présence de flacons de gel hydroalcoolique laissés dans un véhicule durant les périodes de grandes chaleurs.

Photo : Capture d'écran - Facebook

Malgré ce que prétendent des publications virales, il est impossible qu'un flacon de gel hydroalcoolique laissé au soleil prenne subitement feu.

Non, cette vidéo ne montre pas une émeute causée par la COVID-19

Chargement de l’image

Cette vidéo n'a rien à voir avec la pandémie.

Photo :  Capture d’écran - Facebook

La vidéo en question a été tournée en 2017 au Mexique lors d'une émeute provoquée par l'augmentation du prix de l'essence, et non en raison de la pandémie.

Non, la Chine n’enterre pas « tous ses animaux porteurs du virus »

Chargement de l’image

Une vidéo prétend montrer que des animaux sont enterrés vivants en Chine car ils seraient porteurs du coronavirus.

Photo :  Capture d’écran - YouTube

Une vidéo qui circule contient des extraits tournés bien avant la pandémie actuelle.

Cette femme n’est pas responsable de l’épidémie de coronavirus

Chargement de l’image

Une jeune femme mangeant une chauve-souris a été la cible d'internautes l'accusant à tort d'avoir propagé le coronavirus.

Photo : Capture d'écran - Twitter

Non seulement il n'est pas prouvé que le coronavirus a été transmis par les chauves-souris, mais cette vidéo a été tournée il y a quelques années.


5. Les tentatives d'arnaque

Attention aux sites web malveillants qui disent offrir de l’information sur la COVID-19

Chargement de l’image

Un site malveillant est conçu pour ressembler à cette populaire carte interactive de suivi de la COVID-19 de l’université américaine Johns-Hopkins.

Photo : Capture d'écran

Des sites prétendant offrir de l’information ou des services liés à la COVID-19, mais qui infectent en réalité votre ordinateur, se comptent par milliers et ne cessent de se multiplier en cette période de crise.

Attention aux courriels menaçant de vous infecter au coronavirus

Chargement de l’image

La pandémie de COVID-19 représente une occasion en or pour les escrocs du web.

Photo : getty images/istockphoto / Alexander Shelegov

Si vous recevez un courriel menaçant d’infecter toute votre famille au coronavirus à moins que vous n'envoyiez une somme d’argent à l’expéditeur, sachez qu'il s’agit d’une arnaque.


6. Les légendes urbaines et les canulars

Non, ces conseils ne permettent pas d'empêcher un policier d'entrer chez soi

Chargement de l’image

Capture d'écran de l'image qui circule.

Photo : Capture d’écran - Facebook

Une image virale affirme qu'on peut refuser l'entrée à un policier qui détient un télémandat en lien avec la pandémie de COVID-19. Toutefois, ces explications sont basées sur une confusion entre deux types de mandats.

Non, il n’y a pas davantage de suicides au Québec en raison de la pandémie

Chargement de l’image

Ces informations ont été partagées plus de 2500 fois à partir de plusieurs exemplaires sur différents profils Facebook.

Photo : Capture d'écran

Si la crise actuelle a de véritables conséquences sur l’état psychologique des Québécois, les informations véhiculées dans cette publication sont complètement fausses.

Non, un décès dans un CHSLD de Saint-Isidore n'a pas faussement été attribué à la COVID-19

Chargement de l’image

Capture d'écran du message qui circule.

Photo :  Capture d’écran - Facebook

La région de Chaudière-Appalaches ne déplore aucun décès attribué à la COVID-19 dans ses CHSLD.

Non, une femme de 19 ans n'est pas tombée malade après avoir porté un masque

Chargement de l’image

Capture d'écran du message qui circule depuis la mi-juin.

Photo :  Capture d’écran - Facebook

Rien n'indique que l'histoire a eu lieu.

Non, une appli de surveillance n'a pas été installée à votre insu sur votre téléphone

Chargement de l’image

Cette publication virale prétend que le gouvernement a secrètement installé sur tous les téléphones une application qui lui permet de recueillir des données personnelles.

Photo : Capture d'écran

Un message viral affirme faussement que le gouvernement a installé en secret sur tous les téléphones une « application COVID » qui lui permet de recueillir des données personnelles.

Dans les faits, c’est un outil qui facilite le développement d’applications de traçage de la COVID-19 qui a récemment été ajouté aux téléphones Apple et Android. Et celui-ci est désactivé à moins que l’une desdites applications de traçage – dont aucune n’existe encore au Canada – soit installée sur son téléphone.

Non, les applications de traçage n’accèdent pas en secret à vos contacts

Chargement de l’image

Ce message circule autant en français qu'en anglais.

Photo : Capture d'écran

C’est faux, mais il n’en demeure pas moins qu'elles soulèvent d’importantes craintes, tant en ce qui concerne la violation de la vie privée que les risques potentiels de sécurité.

Le gouvernement n'offre pas de prime de confinement à tous les Canadiens

Chargement de l’image

La prime décrite dans cette publication n'existe pas.

Photo : Capture d'écran

Le lien qui accompagne la publication trompeuse mène plutôt vers une photo d'un gorille qui fait un doigt d'honneur.

Composer un code secret ne permet pas de savoir si son téléphone est espionné

Chargement de l’image

Composer le *#21# ne permet pas de savoir si son téléphone est espionné.

Photo : Capture d'écran

Le code secret en question sert plutôt à vérifier l’état du renvoi d’appels.

Non, des cambrioleurs ne distribuent pas des masques empoisonnés

Chargement de l’image

La capture d'écran du message a beaucoup circulé sur Facebook.

Photo :  Capture d’écran - Facebook

Malgré ce qu'affirme cet avertissement, aucun service de police n'a détecté d'événement du genre dans tous les pays où il a circulé, incluant ici.

Cette lettre ne provient pas de la Commission scolaire des Patriotes

Chargement de l’image

Capture d'écran d'une lettre faussement attribuée à la Commission scolaire des Patriotes laissant entendre que l'année scolaire en cours est annulée.

Photo : Capture d'écran

Il s'agit d'un canular selon la commission scolaire.

La viande de marque Olymel n'est pas contaminée au coronavirus

Chargement de l’image

Une rumeur visant la compagnie Olymel circule sur les réseaux sociaux

Photo : Radio-Canada

Selon l'Agence canadienne d'inspection des aliments, le coronavirus ne se propage pas sur la nourriture.

Internet ne sera pas coupé au Québec à cause de la crise du coronavirus

Chargement de l’image

Une fausse lettre attribuée au premier ministre François Legault prétend que l’accès à Internet sera coupé à compter du 3 avril 2020.

Photo :  Capture d’écran

Cette fausse lettre était un poisson d'avril créé par un internaute.

Des voleurs n'essaient pas de vous cambrioler en offrant des tests pour la COVID-19

Chargement de l’image

L'événement décrit dans ce message n'a jamais eu lieu, à Montréal ou ailleurs.

Photo :  Capture d’écran - Facebook

Malgré un avertissement qui circule par courriel et par messages privés, les services policiers n'ont jamais recensé de cas semblable.

Nostradamus n'a pas prédit la pandémie actuelle

Chargement de l’image

Des internautes citent un extrait faussement attribué à l'auteur et astrologue Nostradamus, en affirmant qu'il aurait prédit la pandémie actuelle au 16e siècle.

Photo :  Capture d’écran

Nulle part dans ses écrits n'apparaissent les extraits qui circulent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !