•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois cas de COVID-19 confirmés aux Îles-de-la-Madeleine

Une personne avec des gants dépose un liquide dans une éprouvette.

On ne compte aucune clinique de dépistage en Gaspésie jusqu'à présent (archives).

Photo : Associated Press / John Minchillo

La Direction de la santé publique de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine indique que trois personnes d’une même famille ont reçu un test positif à la COVID-19.

Ces trois personnes revenaient d’un séjour à l’étranger et ont été placées en isolement à la maison pour une période de 14 jours. Elles ont été infectées il y a plusieurs jours et ne sont pas hospitalisées.

Un nouveau cas a aussi été confirmé en Gaspésie ce qui porte à sept le nombre total de cas officiels de COVID-19 en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine.

Cette personne est aussi confinée à la maison et ses symptômes demeurent légers. Il s’agit aussi d’une personne revenant de voyage comme c’est le cas pour les trois autres personnes officiellement atteintes de la COVID-19 en Gaspésie.

Où appeler si on pense avoir des symptômes

Où appeler si on pense avoir des symptômes

Photo : Radio-Canada

Enquêtes épidémiologiques

Selon le communiqué publié par les autorités médicales, les gens qui ont été en contact étroit avec ces personnes ont été identifiés et des directives à respecter leur ont été transmises.

Il y aurait actuellement une centaine de personnes environ en isolation à la maison à la suite des enquêtes épidémiologiques réalisées pour les sept cas diagnostiqués jusqu’à maintenant aux Îles et en Gaspésie. Ces personnes reçoivent tous les jours un appel de la DSP qui s’informe de leur état de santé et qui leur rappelle les consignes à suivre.

L’enquête permet d’investiguer sur la manière dont la personne a été contaminée.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Les Madelinots testés positifs ont reçu leurs résultats en deux jours, selon la Direction de la Santé publique (DSP).

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Îles rappelle que les Madelinots sont partis en semaine de relâche plus tard que bien d’autres régions du Québec.

Ceux qui sont partis en voyage à cette occasion ne sont revenus que la semaine dernière, au moment où l’isolement volontaire de 14 jours était déjà recommandé à tous les voyageurs.

Un milieu insulaire

La direction de la Santé publique n’a pas voulu préciser si les personnes infectées étaient revenues aux Îles par bateau ou par avion.

Le directeur de la Santé publique, Yv Bonnier-Viger précise qu’il n’y a pas de consigne particulière pour les Madelinots qui arrivent par le traversier même si ces derniers doivent traverser deux provinces, le Nouveau-Brunswick et l’Île-du-Prince-Édouard, pour se rendre à Cap-aux-Meules.

Ça ne change rien, on continue de faire ce qu’on fait déjà depuis quelques semaines. On est à pied d’oeuvre pour la formation de notre personnel et de nos médecins. On continue de mettre en place tous les protocoles, notamment le protocole clinique pour le dépistage.

Jasmine Martineau, présidente et directrice générale du Centre intégré de santé et de service sociaux des Îles-de-la-Madeleine.
CTMA

Quai de Cap-aux-Meules

Photo : Radio-Canada / Luc Paradis_Rad

Les autorités sanitaires refusent aussi de donner plus d’informations sur les endroits où vivent les personnes infectées, que ce soit aux Îles ou en Gaspésie. On trouverait ça au contraire très regrettable, ça risque de dédouaner les gens des autres villages. Tout le monde doit suivre les recommandations et c’est ce que la population doit comprendre, a soutenu la présidente et directrice générale du CISSS des Îles-de-la-Madeleine.

La région se prépare

Environ 200 personnes ont subi un test dans la région depuis le début de la pandémie. Une trentaine de personnes en Gaspésie et aux Îles attendent le résultat des tests.

La DSP estime disposer des installations et de l’équipement pour répondre aux besoins des malades le cas échéant.

Des corridors de service ont été installés pour que les cas les plus graves puissent être transférés vers Québec et Montréal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !