•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : la transmission communautaire prend le dessus à Montréal

Deux personnes marchent sur un trottoir.

Ce n'était qu'une question de temps : la transmission communautaire de la COVID-19 est bel et bien commencée à Montréal.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

À ce jour, plus de 300 cas de transmission communautaire de la COVID-19 ont été recensés à Montréal, confirme la Direction régionale de santé publique de Montréal. Le nombre de cas progresse rapidement.

Les 300 cas en question ont été répertoriés le lundi 23 mars.

La Direction régionale de santé publique de Montréal dit avoir documenté plusieurs grappes familiales et des chaînes de transmission de la maladie à Montréal.

Dans une note envoyée mardi, elle dit que l'enquête qu'elle a menée n'a pas permis d'identifier une seule source d'exposition.

Il existe donc une transmission communautaire du SARS-CoV-2 à Montréal, écrivent les autorités.

Dorénavant, l'histoire de voyage ou un contact avec les voyageurs dans les 14 derniers jours ne devrait plus être utilisée pour restreindre l'accès au test pour la COVID-19, dit encore la Direction de la santé publique dans sa note.

Le Québec franchit la barre des 1000 cas

Mardi, le premier ministre du Québec, François Legault, a déclaré que le Québec compte désormais un total de 1013 cas de COVID-19, ce qui représente un bond de 385 cas en 24 heures. Cela représente une augmentation de 38 %.

Dans l'ensemble de la province, le bilan des décès dus à cette maladie est toujours de quatre victimes.

Sur le territoire montréalais, la clinique de dépistage qui a été instaurée sur le site de la place des Festivals avait reçu, lundi, 3658 personnes.

Des prélèvements ont été faits sur 2172 d'entre elles. Plus de 1400 personnes n'ont pas fait l'objet de test, car leur situation ne correspondait pas aux critères de dépistage.

Il n'est pas nécessaire d'avoir eu au préalable un rendez-vous pour se présenter à cette clinique. En revanche, pour être testé, il faut présenter au moins un des critères cliniques suivants : fièvre ou frisson, toux, difficultés respiratoires.

Le CISSS des Laurentides a pour sa part instauré deux cliniques de dépistage de la COVID-19, l'une dans le sud de son territoire et l'autre dans le nord.

Il faut avoir obtenu au préalable un rendez-vous auprès de la ligne 811 avant de s'y présenter. Le CISSS dit avoir adopté une politique en vertu de laquelle il ne dévoile pas l'emplacement des cliniques en question.

Soutenir les plus vulnérables

Un centre de préparation de paniers alimentaires.

La Ville de Montréal va contribuer au Fonds d'urgence lancé par Centraide.

Photo : Radio-Canada / Anne-Louise Despatie

Par ailleurs, la Ville de Montréal et certains arrondissements vont contribuer à hauteur de 1,1 million de dollars au Fonds d'urgence lancé par Centraide pour venir en aide rapidement à la population isolée et vulnérable de la métropole.

Ce Fonds d'urgence est destiné à soutenir les ressources qui s'occupent, par exemple, d'aide alimentaire ou des services d'écoute, d'aide et de référence.

La Ville y injecte 150 000 $ et une douzaine d'arrondissements y injectent respectivement des sommes allant de 25 000 à 150 000 $.

Lili-Anna Peresa, présidente et directrice générale de Centraide du Grand Montréal, affirme que les sommes recueillies dans ce fonds d'urgence serviront aux organismes communautaires de première ligne, pas uniquement ceux qui sont habituellement financés par Centraide.

Donc, on élargit le nombre d'organismes qu'on accueille, pour qu'ils puissent offrir ces services essentiels aux plus démunis, ajoute Mme Peresa.

Avant les sommes annoncées mardi par la Ville de Montréal, le fonds en question avait déjà plus de deux millions de dollars à sa disposition.

Consultez notre dossier en ligne sur la COVID-19 : Tout sur la pandémie

Suivez l'évolution de la situation en regardant le signal débrouillé de la chaîne d'information RDI

Suivez le nombre de cas en temps réel au Canada et dans le monde

Abonnez-vous à notre infolettre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Coronavirus