•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

11 nouveaux cas à T.-N.-L., forçant la fermeture des cliniques privées

Janice Fitzgerald.

La Dre Janice Fitzgerald, médecin-hygiéniste en chef de la province, annonce que de nouveaux cas du coronavirus ont été recensés à Terre-Neuve-et-Labrador.

Photo : Gracieuseté - Gouvernement de T.-N.-L.

Radio-Canada

La médecin-hygiéniste en chef de Terre-Neuve-et-Labrador annonce 11 nouveaux cas de COVID-19 dans la province, portant le total à 35.

Tous les nouveaux cas ont été recensés dans l’est de Terre-Neuve. Les patients en question étaient récemment à l’extérieur de la province, ou ont été en contact avec d’autres cas.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Au total, 1131 personnes à Terre-Neuve-et-Labrador ont été dépistées et 1096 d'entre elles ont obtenu des résultats négatifs. Aucune personne atteinte par le virus n’a encore été hospitalisée.

Fermeture des cliniques privées

En raison des nouveaux cas, la médecin-hygiéniste en chef, la Dre Janice Fitzgerald, déclare que la plupart des cliniques privées doivent désormais fermer leurs portes.

La liste de cliniques touchées comprend les dentistes, les chiropraticiens, les massothérapeutes et les orthodontistes. Les cliniques des médecins et des infirmiers praticiens sont les seules établissements privés qui peuvent continuer à accueillir des patients.

Une vidéo démoralisante

Le ministre de la Santé, John Haggie, se dit frustré à cause d’une vidéo publiée lundi soir, sur Facebook, qui semblait montrer que la province n’avait établi aucun nouveau contrôle à l’aéroport de Saint-Jean pour les passagers arrivant de l’extérieur du Canada.

Dans la vidéo, un passager commente l’absence du personnel de sécurité à leur arrivée à l’aérogare. Mais M. Haggie explique que le passager est arrivé à Saint-Jean sur un vol voyageant entre deux villes à Terre-Neuve-et-Labrador. Personne à bord de l’appareil n’avait voyagé ailleurs au Canada avant d’embarquer dans l’avion.

L’effet que ça a eu sur la confiance du public […] et l’impact dégradant et démoralisant que ça a eu sur le personnel de la santé publique ne peut pas être constaté, affirme-t-il.

M. Haggie rappelle que depuis lundi, des membres du personnel de la santé sont postés dans les aéroports et au terminal du traversier reliant Terre-Neuve et la Nouvelle-Écosse pour déterminer si les gens arrivant dans la province ont les symptômes de la COVID-19.

356 plaintes déposées

M. Haggie indique aussi que jusqu’à maintenant, 356 plaintes concernant le non-respect des nouvelles règles annoncées pour protéger la population ont été déposées.

La Force constabulaire royale de Terre-Neuve est à l’oeuvre et a déjà déterminé que plus de 100 plaintes ont été exagérées et sans fondements, remarque-t-il.

Confirmation du financement des organismes communautaires

Le gouvernement provincial n’a pas encore annoncé de programmes d'aide majeurs, comme d'autres provinces l'ont fait. Jusqu’à maintenant, le gouvernement a seulement promis de continuer à subventionner les garderies, qui sont fermées depuis le 16 mars, et de reporter les remboursements de prêts étudiants du 30 mars au 30 septembre.

Avant le début de la pandémie, Terre-Neuve-et-Labrador était déjà dans le rouge économiquement, notamment à cause du coût du chantier de Muskrat Falls et la chute récente du prix du pétrole.

Dwight Ball a cependant confirmé mardi que les organismes communautaires de la province recevront un financement de 120 millions de dollars cette année, une annonce faite pour assurer que nous allons soutenir ces organismes communautaires et leurs bénévoles, selon le premier ministre.

Difficile de prévoir les prochaines étapes

Dwight Ball et John Haggie ont indiqué qu’il est impossible de prévoir comment la situation va évoluer au cours des prochains jours. M. Haggie note que l’évolution de la situation à Terre-Neuve-et-Labrador semble être cinq à neuf jours en retard, comparativement aux provinces canadiennes les plus touchées par la pandémie.

Mais M. Ball a souligné que pour le moment, le transport des biens et l’approvisionnement alimentaire n’ont pas été sérieusement affectés par la pandémie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !