•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Inde prend les grands moyens pour contrer le coronavirus

Un éléphant marche dans une rue bondée.

À Chennai, même les éléphants portent un masque pour se protéger de la pandémie.

Photo : Reuters / P. Ravikumar

Agence France-Presse

Le premier ministre indien Narendra Modi a ordonné mardi un confinement total de l'Inde, géant de 1,3 milliard d'habitants, pendant trois semaines pour lutter contre la pandémie de COVID-19.

À compter de minuit aujourd'hui, tout le pays va entrer en confinement. Pour sauver l'Inde, pour sauver chaque citoyen, vous, votre famille, a déclaré le chef de gouvernement indien lors d'un discours télévisé.

Si ces 21 jours ne sont pas respectés, le pays et votre famille vont revenir 21 ans en arrière.

Narendra Modi, premier ministre de l'Inde

Sitôt ces mots prononcés, des Indiens à travers le pays se sont précipités en panique vers des magasins d'alimentation pour faire des provisions, ont constaté des reporters de l'AFP.

Le premier ministre a appelé ses concitoyens à respecter une distanciation sociale et à rester à la maison. Il n'y a aucun autre moyen d'échapper au coronavirus, a-t-il prévenu, alors que prolifèrent sur les réseaux sociaux indiens des rumeurs sur de présumés traitements préventifs.

Souvenez-vous que même un seul pas hors de chez vous peut ramener la grave maladie de COVID-19 dans votre foyer, les a-t-il mis en garde.

Après s'être progressivement coupée du reste du monde depuis le début du mois, l'Inde a dressé ces derniers jours des barrières entre ses différents États pour éviter que le virus ne se propage à la faveur de déplacements de populations.

Individuellement, de nombreuses régions du géant d'Asie du Sud avaient annoncé depuis ce week-end des mesures de confinement, dont la capitale New Delhi.

La quasi-totalité des moyens de transport public sont suspendus et de nombreuses frontières entre États scellées, laissant désemparés des millions de travailleurs migrants.

Le gigantesque réseau ferroviaire indien, colonne vertébrale du réseau de transports publics, est également à l'arrêt, de même que les bus interrégionaux. Vols intérieurs comme internationaux sont interdits.

Il ne fait aucun doute que ce confinement aura un coût économique pour le pays, mais sauver la vie de chaque Indien est la priorité fondamentale pour moi, a dit Narendra Modi.

Des soldats bloquent le chemin des manifestants.

Pour faire respecter les nouvelles consignes du premier ministre Modi, la police indienne a notamment dû interdire une manifestation dans le secteur de Shaheen Bagh, mardi, à New Delhi.

Photo : Getty Images

L'Inde dénombre 519 cas confirmés de COVID-19 dans le pays, qui y a déjà causé la mort de 10 personnes, selon le dernier bilan officiel mardi soir.

Les experts estiment que ce nombre est grandement sous-estimé en raison de la faible quantité de tests réalisés dans la deuxième nation la plus peuplée de la planète.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !