•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au Petit Lutin offre des boîtes-repas à prix modiques en temps de crise

Un casse-croûte avec une murale extérieure disant «Bienvenue au Petit Lutin», avec une image de lutin.

Le restaurant Au Petit Lutin à Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Piel Côté

À Rouyn-Noranda, le restaurant Au Petit Lutin veut faire sa part en cette période de pandémie de la COVID-19 en offrant des boîtes-repas à faible coût pour les gens dans le besoin.

L’objectif du commerce, qui a récemment rouvert ses portes au début du mois de février, est d’offrir des mets à faible coût pour les personnes dans une situation financière précaire, affirme le directeur du restaurant Au Petit Lutin, Paul Hébert.

On sait bien qu’avec la conjoncture actuelle, des gens ne sont pas capables de s’acheter des repas, alors nous sommes prêts à faire des plats qui seront sains, mais à prix modique, mentionne Paul Hébert.

Certains repas seront offerts à compter de 3,50 $.

La livraison ne sera toutefois pas disponible afin de limiter les accès aux domiciles des citoyens, précise M. Hébert.

Présentement, quatre employés travaillent dans les cuisines de l’établissement et Paul Hébert estime que son équipe sera en mesure de préparer plus de 100 repas par semaine.

Si des gens veulent se joindre à nous, nous serions heureux de les accueillir, mais nous voulons quand même contrôler les gens qui entrent ici pour respecter les consignes du gouvernement, ajoute-t-il.

À la recherche d’aide financière

Au Petit Lutin est également à la recherche d’un partenaire financier qui accepterait de collaborer à sa mission sociale.

Si on avait un partenaire financier qui venait nous aider, on serait capable d’offrir un meilleur rabais et plus de boîtes, indique le directeur du restaurant, Paul Hébert.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !