•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les maires du Grand Vancouver réclament la suspension des évictions

Une affiche indique en anglais qu'une propriété est à louer.

À une semaine du paiement des loyers, la Colombie-Britannique n'a toujours pas énoncé de plan pour suspendre l'éviction des locataires en situation précaire en raison de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Bryan Eneas

Radio-Canada

Les maires de la région métropolitaine de Vancouver demandent la suspension complète des expulsions ainsi qu’un soutien financier aux locataires et propriétaires qui se trouvent dans une situation incertaine en raison de la crise de la COVID-19.

Nous exhortons le gouvernement provincial à travailler avec Ottawa pour fournir un soutien aux locataires en difficulté financière et incapables de payer le loyer, lit-on dans une lettre adressée au premier ministre John Horgan et à la ministre du Logement, Selina Robinson.

Des mesures qui se font attendre

Samedi, la ministre des Affaires municipales et du Logement, Selina Robinson, a annoncé la suspension complète des expulsions dans les logements sociaux et subventionnés de la Colombie-Britannique.

Elle promettait alors que des mesures semblables seraient adoptées en début de semaine pour l’ensemble des locataires. Or, celles-ci ne figurent pas dans le plan de 5 milliards de dollars annoncé lundi par la ministre des Finances, Carol James.

Tandis que le gouvernement étudie certaines options, notamment l'élargissement de la subvention de l'aide au logement pour les locataires âgés et le programme d'aide à la location (PAR) pour les travailleurs à faible revenu, Carol James se dit confiante que les propriétaires feront preuve de bonté et de respect.

Je suis incroyablement encouragée par les histoires de propriétaires qui ont suspendu les expulsions de locataires, un geste de bonté à un moment où nous en avons le plus besoin, dit-elle.

J'espère que d'autres propriétaires feront preuve de respect envers leurs locataires en ces temps extraordinaires.

Carol James, ministre des Finances

« L'espoir ne suffit pas »

La province doit déclarer un moratoire sur toutes les expulsions et geler l'obligation de payer un loyer pour tous les locataires, juge l’organisation Acorne, qui milite pour les familles à revenu faible ou modeste.

Nous ne pouvons compter sur la bonté des propriétaires en ce moment, nous avons besoin de l'action du gouvernement pour empêcher toutes les expulsions pendant la pandémie, estime le porte-parole de l'organisation, Murray Martin, dans un communiqué.

Lundi, Ottawa a dévoilé que plus de 930 000 Canadiens avaient fait une demande d’assurance-emploi.

Avec les informations de Bethany Lindsay

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Coronavirus