•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Solide progression sur les marchés boursiers nord-américains

Une homme portant masque médical se photographie devant la statue à l'effigie d'un taureau devant la Bourse de New York.

Le quartier financier est vidé de ses habituels travailleurs, à New York.

Photo : afp via getty images / Angela Weiss

Radio-Canada

Les marchés boursiers nord-américains ont clôturé en forte hausse, mardi, tandis que le Congrès américain et la Maison-Blanche semblaient en voie de s'entendre sur un plan de près de 2000 milliards $ US pour soutenir l'économie pendant la pandémie de COVID-19.

L'indice composé S&P/TSX de la Bourse de Toronto a terminé la séance en progression de près de 12 %.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a clôturé avec sa plus forte hausse depuis 1933, soit 11,36 %. L'indice élargi S&P 500 a gagné 9,38 %, tandis que l'indice composé du NASDAQ s'est apprécié de 8,12 %.

Ces résultats sont liés à l'optimisme qui règne parmi les élus américains, qui semblent en voie de s'entendre sur le plan d'aide d'urgence pour relancer la première économie mondiale, amochée par la lutte contre la pandémie de COVID-19.

La veille, la Bourse new-yorkaise avait chuté, dans un marché s'inquiétant de l'impasse politique sur ces mesures d'aide et peu rassurée par de nouvelles annonces de la Réserve fédérale américaine (Fed) : le Dow Jones avait cédé 3,04 %, tombant à son plus bas depuis novembre 2016, et le NASDAQ avait abandonné 0,27 %.

Cette nouvelle salve de mesures annoncée lundi comprend l'achat illimité d'obligations ainsi que divers mécanismes d'aide directe aux entreprises, y compris les PME.

« Le chèque en blanc de la Fed, inefficace pour rassurer les marchés lundi, pourrait toutefois produire son petit effet lorsque le Congrès américain aura trouvé un accord sur le plan de soutien à l'économie. »

— Une citation de  Tangi Le Liboux, stratégiste pour le courtier Aurel BGC

Rebond en Asie et en Europe

Après être restés de marbre lundi devant les annonces de la Fed, les marchés d'Europe et d'Asie ont repris quelques couleurs ce mardi, à la faveur de nouvelles un peu meilleures sur le front sanitaire.

Après s'être manifesté en Asie, où les Bourses chinoises ont clôturé sur des hausses allant de plus de 2 % à plus de 4 %, l'apaisement a également gagné l'Europe.

La Bourse de Paris a ainsi accéléré la cadence mardi (+8,39 %) un peu avant la fermeture des marchés. La veille, elle avait fini en baisse de 3,32 %.

Les autres places européennes étaient aussi galvanisées, à l'image de Francfort (+10,98 %) ou de Londres (+9,05 %).

Tokyo, qui avait déjà fait exception lundi grâce à l'affaiblissement du yen, terminant en nette hausse, a encore accru ses gains mardi pour décoller de plus de 7 %.

Les efforts de coordination internationale, qui montent en puissance, devraient également finir par porter leurs fruits.

Les 27 ministres des Finances de l'Union européenne (UE) ont brisé un tabou lundi et pris une décision historique en renonçant aux règles de discipline budgétaire, mais ils doivent encore s'entendre sur des mesures plus fortes.

Des signes d'amélioration encourageants

Alors que près de 3,2 milliards d'habitants sont confinés et que le bilan de la pandémie dépasse 17 000 morts, le Fonds monétaire international (FMI) a prévenu que la récession mondiale pourrait être pire cette année que pendant la crise financière de 2008.

Cependant, les signes d'amélioration à Wuhan ou en Italie pourraient aider les marchés à se projeter même si de nombreux pays sont encore loin du pic épidémique, poursuit M. Le Liboux.

La ville chinoise de Wuhan, berceau de l'épidémie de COVID-19, va en effet lever le 8 avril ses restrictions aux déplacements après plus de deux mois de confinement.

L'Italie a de son côté enregistré lundi une deuxième baisse consécutive du nombre de morts et de nouveaux cas positifs, alimentant l'espoir prudent d'un ralentissement de la pandémie, même si la péninsule a passé la barre des 6000 morts.

Avec les informations de Agence France-Presse, et La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !