•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des temps économiques durs à venir pour Trois-Rivières

Le centre-ville de Trois-Rivières.

Le centre-ville de Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Josée

Radio-Canada

Le directeur d'Innovation et Développement économique Trois-Rivières (IDE Trois-Rivières) croit que l'impact de la présente crise sanitaire aura des répercussions très néfastes pour l'économie de la région.

Avec la fermeture des entreprises et commerces non essentiels, le directeur général d’IDE Trois-Rivières Mario De Tilly estime qu'il faudra au moins deux ans, peut-être trois, avant de retrouver le chemin de la croissance à Trois-Rivières.

Il faudra s’attendre à ce que la reprise soit difficile […] et à ce qu’il y ait une dégradation importante de la structure économique trifluvienne, mauricienne, québécoise et mondiale, a-t-il déclaré en entrevue à 360 PM.

Il cite en exemple le taux de chômage à Trois-Rivières, établi à 4,7 % en février 2020, juste avant la crise du coronavirus. Il s’attend à ce que cette mesure atteigne une proportion record pour le mois de mars, pouvait atteindre 15 à 20 % de chômage.

« Tout le monde devra mettre la main à la pâte »

Le directeur espère que les citoyens achèteront localement à la sortie de cette crise pour assurer la survie des entreprises de la région.

Mario De Tilly, directeur général Innovation et développement économique Trois-Rivières

Mario De Tilly, directeur général Innovation et développement économique Trois-Rivières (archives)

Photo : Radio-Canada

IDE a d'ailleurs mis en place de nouvelles mesures financières pour les aider, notamment en rendant disponible plus d'un million de dollars pour soulager les PME.

De son côté, la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières croit important d’élargir la notion de services essentiels à certaines entreprises privées œuvrant dans des secteurs précis de l’économie.

La président Johanne Hinse dit que cette décision complique l’administration des grandes entreprises comme Marmen, Kruger et FAB3R.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Quatre cas de COVID-19 chez IDE Trois-Rivières

Deux des premiers cas de la COVID-19 dépistés en Mauricie-Centre-du-Québec sont des employés d’IDE Trois-Rivières, notamment une personne qui avait fait un voyage d’affaires en Europe.

Mario De Tilly a confirmé que deux autres cas au sein de ses employés se sont depuis ajoutés. Les deux premiers [employés] contaminés sont sur le point d’être sur la liste des guéris, malheureusement deux autres se sont ajoutés.

Un message sur une feuille collé sur une porte vitrée.

Les bureaux d'IDE Trois-Rivières sont fermés depuis le signalement d'un premier cas de COVID-19, le 12 mars dernier.

Photo : Radio-Canada / Amélie Desmarais

Concernant les employés en voie de guérison, le directeur d’IDE Trois-Rivières a témoigné que leur état de santé a été préoccupant avant d’aller mieux. Ce sont des gens qui ont passé un très mauvais moment. Ils ont pris soin d’eux et sont restés à la maison, mais il n’y a aucun médicament pour ça, on ne peut que traiter les symptômes.

Il en appelle donc à la population de prendre la pandémie au sérieux et de respecter les directives émanant de la santé publique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !