•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les entreprises des transports sont frappées de plein fouet par la pandémie

Le Canada compte désormais près de 2800 cas de coronavirus, et 28 personnes en sont mortes.

Un Boeing 737-800 croise un Airbus A319 d'Air Canada Rouge à l'aéroport de Vancouver.

Un Boeing 737-800 croise un Airbus A319 d'Air Canada Rouge à l'aéroport de Vancouver.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Radio-Canada

Au moment où les entreprises continuent de licencier des employés en raison de la pandémie de coronavirus, le premier ministre Justin Trudeau assure que l'aide financière aux citoyens et aux entreprises « s’en vient ». Au Québec, où la transmission communautaire du coronavirus est désormais confirmée, le gouvernement Legault songe à rediriger les sans-emploi vers les fermes où la main-d'oeuvre agricole fait défaut. Voici ce que vous devez savoir le 24 mars 2020.

Les entreprises canadiennes liées au transport sont frappées de plein fouet par la pandémie. Le transporteur WestJet a annoncé mardi 6900 mises à pied à compter de demain en raison de la crise du coronavirus, soit environ la moitié de ses effectifs. Plus tôt, le constructeur aérien et ferroviaire Bombardier a dû faire de même et annoncer un arrêt de ses activités de production au Canada jusqu'au 26 avril, ce qui entraînera le licenciement temporaire de plus de 3300 travailleurs dans ses usines au pays. De nouveaux licenciements sont aussi prévus chez Air Canada, où jusqu'à 600 pilotes seraient mis à pied d'ici l'automne.

Questionné par les journalistes sur les délais qui s'allongent avant que les citoyens qui ont perdu leur emploi ne reçoivent leur premier chèque, Justin Trudeau n'a pu donner de date exacte, mais il a assuré que ce serait fait le plus vite possible. Il s'agit d'un défi massif pour le gouvernement qui doit composer avec plus de 929 000 nouvelles demandes d'assurance-emploi depuis la semaine dernière, a rappelé le premier ministre.

Justin Trudeau n'a par ailleurs pas l'intention de recourir à la Loi sur les mesures d'urgence pour le moment, et cela, même si les mesures de confinement décrétées au pays s'échelonnent encore sur plusieurs semaines, a-t-il déclaré mardi.

À la Chambre des communes, les débats se poursuivent sur l'adoption du projet de loi du gouvernement Trudeau qui prévoit le déblocage de 82 milliards de dollars d'aide d'urgence pour les Canadiens et les entreprises. Son gouvernement a par ailleurs renoncé à sa proposition d'obtenir le pouvoir d'une durée maximale de 21 mois pour dépenser, emprunter et imposer les Canadiens sans demander l'approbation du Parlement.

Les bourses rebondissent

Les principaux indices boursiers nord-américains ont clôturé en nette progression mardi autant aux États-Unis qu'au Canada avec la perspective d'une entente prochaine au Congrès américain sur un plan d'aide économique de près de 2000 milliards de dollars américains pour soutenir l'économie.

Le coronavirus continue par ailleurs de se répandre au pays en dépit des efforts déployés notamment au Québec où les autorités sanitaires ont signalé mardi 385 nouveaux cas, ce qui porte le bilan québécois à 1013 cas de COVID-19 confirmés et 4 décès.

L’ensemble du Canada compte quant à lui 2590 cas de coronavirus. Sans compter le Québec (1013) et l’Ontario (588), c’est en Colombie-Britannique (472) et en Alberta (301) que l’on compte le plus de cas. Jusqu’à maintenant, 28 personnes sont mortes.

En rafale, au pays

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Santé publique

Société