•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : nouvelles règles à suivre dans les transports en commun

Des passagers montent à bord d'un autobus au centre-ville d'Edmonton.

Les passagers devront désormais monter dans l'autobus par la porte arrière.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

À Edmonton et Calgary, de nouvelles règles ont été mises en place en fin de semaine dernière afin de limiter les contacts entre les usagers et les chauffeurs d'autobus, et ainsi réduire les risques de propagation de la COVID-19.

Il est désormais demandé aux passagers de monter dans le bus par la porte arrière, à l’exception de ceux dont la mobilité est réduite et qui ont besoin de la rampe d’accès. Il ne faut aussi plus acheter de ticket auprès du chauffeur.

À Edmonton, la décision a été prise de suspendre tout simplement la collecte des tarifs sur tout le réseau. Ceci a pour but de protéger la sécurité de tous, a précisé la Ville dans un communiqué, et non d’inciter à utiliser davantage les transports en commun.

À Calgary, en revanche, la Ville compte sur l’honnêteté des résidents pour continuer à payer leurs trajets auprès des distributeurs automatiques, quand cela est possible, et déchirer leur ticket une fois à bord du bus. C’est une approche qui repose sur la confiance, a dit Russell Davies, directeur par intérim de Calgary Transit.

La métropole a par ailleurs décidé de réduire le nombre maximum de passagers à deux dans les véhicules de Calgary Transit Access (destinés aux personnes atteintes de handicap). Le contexte actuel ayant entraîné une baisse des demandes, cette décision ne devrait pas avoir d’impact sur le niveau de service, a expliqué la Ville dans un communiqué.

D’autres villes de l'Alberta, telles que Lethbridge, ont pris des mesures similaires. Dans cette ville, l’on demande même aux usagers de garder une distance de 2 mètres entre chacun, et étant donné que le nombre de passagers est moins élevé qu’à l’habitude en ce moment, cela devrait être facile à observer, peut-on lire dans un communiqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Coronavirus