•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Qu'est-ce qui ferme en Abitibi-Témiscamingue?

Une affiche dans la porte d'un commerce indique «fermeture temporaire».

La chaîne de restaurants mexicains Habaneros a fermé ses portes dans ses cinq succursales.

Photo : Radio-Canada / Emily Blais

Radio-Canada

Avec les plus récentes annonces du gouvernement Legault, la plupart des commerces et entreprises de l'Abitibi-Témiscamingue fermeront leurs portes d'ici mardi, minuit. Quelles entreprises ont annoncé leur fermeture? Voici une liste des annonces faites, mise à jour régulièrement.

Le gouvernement du Québec a publié la liste des services essentiels (Nouvelle fenêtre) qui ne sont pas touchés par une fermeture obligatoire mardi minuit.

En plus des épiceries et des pharmacies, les dépanneurs et les grandes surfaces hors centre commercial qui offrent aussi des services de quincaillerie peuvent rester ouverts. Les restaurants qui ont un comptoir pour emporter ou livraison peuvent poursuivre leurs activités.

Plusieurs secteurs d'activités sont considérés essentiels comme le transport en commun, les taxis, les services postaux, les institutions financières, les hôtels, les nettoyeurs et déménageurs.

Les entrepreneurs qui ne figurent pas sur la liste du gouvernement mise à jour ce lundi peuvent composer le 1 855 477-0777. Le télétravail et le commerce en ligne demeurent permis pour toutes les entreprises.

En Abitibi-Témiscamingue

La Mine Canadian Malartic a annoncé le lundi 20 mars qu'elle arrêtait temporairement ses activités jusuqu'au 13 avril. Seuls les services d'entretien seront maintenus afin d'assurer un minimum des opérations, a indiqué la mine.

À la mine Éléonore, même son de cloche. Dans un courriel, le directeur général Marc Lauzier a écrit qu'il est très important que nous continuons à protéger nos infrastructures, alors un nombre minimum d'employés demeurera sur le site. L'entreprise minière Newmont, qui possède la mine Éléonore, indique qu'elle désire limiter les perturbations causées pandémie.

La minière Kirkland Lake Gold réduit ses opérations à la mine Detour Lake, au nord-est de Cochrane, à compter d'aujourd'hui. Tout le personnel non essentiel doit éviter de se rendre sur le site jusqu'au 30 avril.

En cette période de début de printemps, où plusieurs pensent à installer une piscine ou un spa, l'entreprise SIMA - Bergeron piscines & spas de Rouyn-Noranda a annoncé sa fermeture jusqu'au 13 avril.

Le Réseau Biblio ferme lui aussi ses bureaux de la région. Des employés font toutefois du télétravail pour assurer le maintien des services en ligne et des ressources numériques du réseau.

Le Café-Bistro Van Houtte de Rouyn-Noranda a remercié les clients pour leur fidélité durant la dernière semaine, mais a annoncé fermer ses portes de façon temporaire.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Services essentiels

Dans certains cas, comme pour les remorqueurs, une fermeture complète ne peut être envisagée. Ainsi, pour Remorquage Camden de Rouyn-Noranda, on a réduit les effectifs, mais le service demeure disponible en cas d'urgence.

Chez Hydro-Québec, on fonctionnera avec 20 à 30 % des effectifs. On spécifie toutefois que personne ne perdra son emploi.

Des initiatives différentes

Certaines entreprises prennent des initiatives pour pallier à la situation, comme la pharmacie Jean Coutu de La Sarre, qui offrira un service à l'auto si les clients appellent à l'avance pour faire préparer leur commande.

La chocolaterie Choco-Mango de Val-d'Or doit elle aussi fermer ses portes, mais permettra à commande en ligne, notamment pour les chocolats de Pâques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !