•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un 3e cas de COVID-19 en Gaspésie

Une main qui présente un écouvillon utilisé pour les prélèvements du test de coronavirus.

Une troisième personne de la Gaspésie a reçu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Il y a maintenant officiellement trois cas de personnes infectées au coronavirus en Gaspésie.

Selon les informations du ministère de la Santé et des Services sociaux, une nouvelle personne a été déclarée positive à la COVID-19 en Gaspésie.

Ce nouveau cas s’ajoute à ceux de deux autres personnes qui ont obtenu un résultat positif au test de dépistage du coronavirus suite à un voyage à l’étranger. L’information a été divulguée au cours du week-end par le CISSS.

Les trois personnes ont voyagé récemment.

Pour le moment, d'après le Dr Yv Bonnier-Viger, directeur de Santé publique Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, les personnes atteintes de la COVID-19 en Gaspésie demeurent à la maison et elles n'ont pas développé une forme grave de la maladie. On en est bien heureux, commente le médecin, mais on s’attend quand même à ce que nous ayons des gens assez malades pour être obligés de les hospitaliser.

Les médecins traitants des personnes infectées ont été contactés pour assurer le suivi.

Le CISSS indique qu’une enquête épidémiologique a été effectuée.

L’enquête de la Santé publique touche tous les gens qui ont été en contact avec les personnes infectées durant la période de contamination.

Selon le Dr Bonnier-Viger, cette période commence 24 heures avant la manifestation des symptômes et s’étend jusqu’au moment où le test s’avère positif et que la santé publique entre en contact avec la personne infectée. En général, les gens qui sont revenus de voyage se sont mis en isolement, ce qui ne fait pas une enquête trop longue. Mais il y a des gens qui étaient revenus de voyage avant que la consigne soit donnée, alors ça a été compliqué. Il y a eu effectivement beaucoup de contacts dans certains cas.

Toutes les personnes concernées ont déjà été informées des directives à prendre pour éviter la propagation du virus. Elles ont toutes été placées en isolement, assure la direction de la santé publique. Ces personnes ne sont pas malades. Dès qu’elles vont présenter des symptômes, si elles en présentent, elles vont être testées et on va reprendre la même enquête auprès des gens qui pourraient être positifs pour la COVID-19. C’est vraiment une enquête en chaîne, résume le Dr Bonnier-Viger.

Le CISSS indique qu’il ne donnera pas d’informations supplémentaires sur les cas confirmés en Gaspésie. Dans une petite région, si on commence à nommer un endroit ou un autre, ce n’est pas très long, que les gens seront identifiés, estime le directeur régional de la Santé publique.

La porte-parole du CISSS, Clémence Beaulieu-Gendron, explique qu'il est aussi préférable que cette information demeure confidentielle en raison de l’ostracisme dont pourraient être victimes les personnes infectées.

« Cela fait juste nous confirmer que le virus circule partout dans notre région. La seule chose que les gens doivent savoir, c’est que le virus est là, alors toutes les mesures qu’on demande de prendre, c’est sérieux, il faut les prendre au sérieux. »

— Une citation de  Dr Yv Bonnier-Viger, directeur de la Santé publique de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Deux nouveaux cas d’infection au coronavirus ont aussi été confirmés, lundi, au Bas-Saint-Laurent qui, comme la Gaspésie, compte désormais trois cas.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !