•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Peu de neige à Québec cet hiver

Le Château Frontenac trône par-dessus la ville de Québec.

Le Château Frontenac un matin de février 2020

Photo : Radio-Canada / Olivia Laperrière-Roy

Maxime Denis

Avec l'arrivée du printemps le jeudi 19 mars à 23 h 50 HAE — le plus tôt jamais observé depuis 1896 —, c'est le temps de tracer le bilan de l'hiver 2019-2020 à Québec.

En date du 23 mars, Environnement et Changement climatique Canada estime à 264 cm la chute de neige sur la capitale.

À titre de comparaison, une saison de précipitations de neige complète permet d'enregistrer une moyenne de 303 cm, selon le météorologue André Cantin.

Le couvert de neige, soit le maximum de neige au sol, est d'une hauteur de 86 cm. Il y en avait 76 cm l'an dernier.

Le 23 mars a déjà vu beaucoup plus de neige au sol notamment lors du record établi en 1972 avec 132 cm. En 2008, lors de l'hiver historique de 558 cm de neige, il y en avait 129 cm.

L'an dernier, à la même date, 357 cm de neige étaient tombés sur Québec, pour un total de 387 cm de neige tombée estimée à la fin des précipitations en avril.

Une voiture glacée en avant-plan de la côte d'Abraham.

La fin de l'hiver a été marquée par le verglas.

Photo : Radio-Canada / Erik Chouinard

La fin de l'hiver en trois temps

Il faut comprendre que l'hiver météorologique rassemble les mois de décembre, janvier et février. La saison hivernale est du 21 décembre au 19 mars, jour de l'équinoxe du printemps.

Il est aussi possible de se fier à la période de précipitations de neige, qui peut parfois débuter en octobre et se terminer en avril ou mai!

C'est pourquoi les chutes de neige ne sont pas nécessairement terminées. Il resterait une dizaine de centimètres à recevoir.

En avril, on enregistre en moyenne 13 cm de neige, selon les tendances observées par le passé, rapporte le météorologue André Cantin.

Une maison partiellement dissimulée par un banc de neige dans un quartier résidentiel de l’arrondissement Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge, à Québec.

Les bancs de neige étaient hauts il y a un an à Québec.

Photo : Radio-Canada

Faibles risques d'inondations majeures

Les deux prochaines semaines s'annoncent agréables. Les conditions météorologiques seront clémentes et des températures dans les normales, soit sous le point de congélation la nuit et au-dessus le jour.

Selon André Cantin, cela favorisera une fonte lente et graduelle du couvert nival.

En somme, des conditions qui ne devraient pas produire d'inondations importantes pour les régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches, précise le météorologue d'Environnement et Changement climatique Canada.

L'hiver 2019-2020 aura été marqué par un long épisode de smog au début février.

De fortes tempêtes hivernales les 7 et 27 février ainsi que le fort épisode de verglas de 10 à 15 mm du 9 au 10 mars ont aussi marqué l'attention.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !