•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jeux olympiques : l’arbitre Chantal Boudreau dans l’incertitude

L'arbitre tenant un drapeau lors d'un match de soccer.

Chantal Boudreau a travaillé lors de la Coupe du monde de soccer féminin FIFA qui avait lieu l'été dernier en France.

Photo : tirée de Facebook

Le report – ou, pire, l’annulation – des Jeux olympiques de Tokyo en raison de la COVID-19 ne toucherait pas que les athlètes. Ce serait également le cas pour tout le personnel entourant l’événement qui doit avoir lieu à l'été, et les arbitres, dont la Fransaskoise Chantal Boudreau, en font partie.

Nous sommes toujours en attente. Pour l’instant, toutes les ligues ont cessé leurs activités. J’attends patiemment pour les Jeux olympiques, mais avec tout ce qui se passe présentement, [j’ai l’impression] que ce sera peut-être dans un an ou dans quelques mois, mais j’espère qu’on va avoir la chance.

En ce moment, nous n’avons aucune idée de ce qui se passe.

Chantal Boudreau, arbitre

Sans vouloir être pessimiste, l’arbitre se fait plutôt réaliste. Bien au fait de l’actualité, elle a vu plusieurs ligues sportives annuler ou suspendre leurs activités. Dans le monde du soccer, l’Euro, qui devait battre son plein à l'été, a été repoussé d’un an.

Honnêtement, je serais surprise si les dates des Jeux olympiques ne changent pas. En même temps, il nous reste quand même quatre mois, alors on ne sait pas ce qui peut se passer. Mais c’est quand même assez stressant.

Parlant de situation stressante, toutes ces annulations font en sorte qu’elle ne peut pratiquer son métier. En effet, rien n’est prévu à son horaire pour les prochains mois. Elle a espoir de reprendre le collier en mai, mais rien n’est moins certain.

Bon dossier de candidature

Avant l’apparition du coronavirus, la Fédération internationale de football association (FIFA) avait informé ses arbitres que les personnes élues pour la suprématie du sport amateur allaient être informées à la fin du mois d’avril.

Questionnée à savoir quel était son niveau de confiance d’être choisie, si Jeux olympiques il y a, Chantal Boudreau préfère ne pas le quantifier. Elle dit plutôt qu’elle a fait tout en son pouvoir pour donner sa meilleure performance chaque fois qu’elle est appelée à faire régner l’ordre et les règlements sur la pelouse.

J’ai bien fait à la Coupe du monde de soccer féminin l’été dernier, et lors des tournois qui ont suivi. J’ai très bien fait aux qualifications des Jeux olympiques à Houston et à Los Angeles. Je suis vraiment fière de ma performance. Maintenant, c’est entre les mains de la FIFA, dit-elle.

Avec les informations de Marc-Éric Bouchard

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !