•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : La situation dans les refuges pour sans-abri est critique, selon des médecins

Quatre personnes, dont une porte un masque de protection, tiennent des pancartes qui réclament plus de soutien pour les sans-abri face à la COVID-19.

Un petit groupe de médecins réclame plus de soutien pour le personnel soignant qui travaille dans les refuges pour sans-abri.

Photo : Radio-Canada / Julie Debeljak

Radio-Canada

La situation des refuges pour sans-abri face à l’épidémie de la COVID-19 demande une action immédiate et coordonnée, préviennent des médecins venus manifester dimanche devant le centre d’accueil pour sans-abri de Calgary (Calgary Drop-In Centre).

On ne peut pas imaginer ce qui se passera si le refuge commence à avoir des cas [de la COVID-19], s’inquiète la Dre Christine Gibson. Une personne malade peut entraîner des centaines, des milliers d’autres cas dans la population générale. Les hôpitaux seront alors inondés de patients et l’on se retrouvera dans une situation que l’on n’a jamais connue auparavant.

La Dre Gibson dit qu’il est temps pour le gouvernement de faire appel à la Croix-Rouge ou à l’armée pour apporter le soutien supplémentaire nécessaire, mettre en place des mesures réglementaires et fournir des équipements de protection individuelle, dont les stocks sont insuffisants.

Vendredi, le premier ministre albertain, Jason Kenney, a annoncé une aide financière et du personnel médical pour venir en aide à la population de sans-abri de la province pendant l’épidémie de la COVID-19. L’organisme Mustard Seed et le centre d’accueil de Calgary travaillent à obtenir de l’espace supplémentaire en réservant des hôtels en bloc, a-t-il ajouté.

Selon la Dre Bonnie Larson, l’une des organisatrices de la manifestation de samedi, cette annonce de la province est une bonne chose, mais elle ne répond pas aux besoins urgents.

Nous avons besoin d’une action organisée et coordonnée en ce qui concerne la communauté, et des renforts le plus vite possible, dit-elle.

Au cours des derniers jours, la Dre Larson et d’autres bénévoles ont trouvé plusieurs personnes sans domicile malades et, selon elle, il se pourrait que certaines d’entre elles soient atteintes de la COVID-19.

Ces gens vont être ceux qui auront besoin de soins intensifs, croit la médecin.

Une population vulnérable

La population de sans-abri ou en situation de pauvreté est particulièrement vulnérable face à cette épidémie, selon un rapport publié la semaine dernière par l’Université de Calgary.

Les refuges font tout ce qu’ils peuvent pour assurer la sécurité des personnes, soutient la Dre Christine Gibson, mais leur action sera limitée tant qu’il n’y aura pas d’action réglementaire.

Pour moi, c’est évident que nous mettons toute la population en danger, avec notre manque de dépistage, notre manque d’équipement pour le personnel médical et notre manque d’action collective dans les refuges, déclare-t-elle.

Samedi, la médecin en chef adjointe de l'Alberta, la Dre Marcia Johnson, a indiqué que la province n’avait pas encore identifié de cas de la COVID-19 parmi la population de sans-abri et que ses services suivaient la situation de près.

D’après les informations de Sarah Rieger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Pauvreté