•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : donnez-nous vos masques et gants, demande un hôpital de Toronto

Gros plan sur un masque de protection N95.

Les hôpitaux ontariens pourraient bientôt être en pénurie de masques.

Photo : Radio-Canada / Tyson Koschik

Radio-Canada

L'hôpital Michael Garron de Toronto appelle les entrepreneurs à lui faire don de leurs masques et de leurs gants, étant donné que les stocks d'équipement protecteur des hôpitaux ontariens sont en baisse à cause du coronavirus.

Les travailleurs de la santé pourraient être en pénurie d'équipement protecteur au cours des prochaines semaines, selon le Dr Michael Walker de l'hôpital Michael Garron dans l'est de Toronto.

Rien n'est plus important au Canada actuellement [que d'assurer un approvisionnement en masques, gants et lunettes protectrices], dit-il.

Treize travailleurs de la santé à Toronto ont été infectés par la COVID-19 jusqu'à maintenant, que ce soit des employés d'hôpitaux ou de centres de soins de longue durée.

Selon le Dr Warner, les salons de tatouage et de manucure, les dentistes, les vétérinaires, les chirurgiens esthétiques, les laboratoires et les entrepreneurs en construction pourraient avoir des masques à donner, de type chirurgical ou N95 avec un respirateur.

L'hôpital Michael Garron accepte les dons de matériel (Nouvelle fenêtre) non utilisé à partir de lundi.

On doit recueillir cet équipement protecteur et le distribuer à ceux qui en a besoin.

Michael Warner, hôpital Michael Garron

Le Dr Warner incite les autres hôpitaux de la province à faire de même.

Si l'on a un nombre important de patients qui ont la COVID-19, on va épuiser nos stocks si rapidement qu'on aura probablement besoin de toutes les usines du Canada qui peuvent en fabriquer pour répondre à la demande, explique-t-il.

En date du 22 mars, l'Ontario avait recensé 5 décès liés au coronavirus et plus de 400 cas d'infection.

Utiliser des masques échus

Pour leur part, l'Association médicale de l'Ontario, qui représente les médecins de la province, et l'Association des infirmières autorisées de l'Ontario recommandent à leurs membres de se servir, si besoin est, de masques dont la date d'expiration est passée.

Selon les deux associations, la province a des stocks de masques périmés qui peuvent tout de même être utilisés pour des services qui présentent moins de risques.

Les médecins et les infirmières appellent aussi les établissements et les entrepreneurs qui ont des masques à en faire don aux travailleurs de la santé.

Pour sa part, la ministre de la Santé, Christine Elliott, a assuré lundi que l'Ontario avait des stocks « adéquats » d'équipement protecteur pour l'instant, mais que la province cherchait à en obtenir plus d'Ottawa.

Avec les informations de CBC News, et La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !