•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des paroissiens en colère après la fin de la diffusion de leurs messes en ligne

Plan sur les mains du prêtre qui tient, d'une main, des hosties et de l'autre, un verre.

Les fidèles peuvent suivre en ligne la messe célébrée à l'église Assomption de Windsor.

Photo : Radio-Canada / Justin Fraser

Radio-Canada

Les prêtres de la paroisse Sainte-Anne de Tecumseh, près de Windsor en Ontario, ont cessé de diffuser leurs messes en ligne.

Celles-ci s'étaient déplacées sur internet en raison de la pandémie de COVID-19.

Depuis la fermeture de toutes les églises la semaine dernière, des prêtres de la paroisse Sainte-Anne de Tecumseh célébraient la messe en ligne deux fois par jour, dont une en français.

Prospectus publié sur Facebook pour annoncer les messes. Il indique que la diffusion en directe n'est plus disponible et que c'est désormais la paroisse Assumption qui s'en occupe pour la région.

La paroisse avait annoncé sur sa page Facebook l'organisation de la retransmission des messes, désormais annulée.

Photo : Facebook/St-Anne's Parish Tecumseh

Vendredi, l'évêque de London, Mgr Fabbro, a demandé l'arrêt de ces initiatives.

Sur la page Facebook de la paroisse, on peut lire que l’évêque veut s’assurer de garantir que toutes ces messes soient célébrées dans le respect des normes liturgiques.

Levée de boucliers sur les médias sociaux

Cette explication ne satisfait pas bon nombre de fidèles. La publication a été commentée plus de cent fois depuis vendredi.

Une paroissienne se dit abandonnée par le diocèse dans ces temps difficiles. Les fidèles déplorent la rupture du lien privilégié qu’ils ont avec leurs prêtres.

Capture d'écran de commentaires de paroissiens.

Dans un commentaire, une paroissienne dit que l'évêque les abandonne et fait part de son incompréhension quant à cette décision.

Photo : Facebook/St-Anne's Parish Tecumseh

Mieux s'occuper des paroissiens

Le diocèse de London a confié le soin de diffuser les messes quotidiennes pour la région à l'église Assomption de Windsor. Selon le curé de cette paroisse, la décision du diocèse vise à libérer du temps aux prêtres pour qu’ils s’occupent plus de leurs paroissiens.

Le diocèse voulait qu'on ait quelques points de focus pour chaque région au lieu d'avoir beaucoup de paroisses qui faisaient la même émission en même temps. [...] Au lieu de ça, le diocèse veut qu'on fasse d'autres choses comme ministère au point de vue de téléphoner aux paroissiens pour savoir comment ils vont, explique le père Restivo.

Il admet qu'il n'avait pas pensé au problème de la messe en français.

Ça vaut la peine de parler avec le diocèse pour arranger quelque chose pour les francophones avec le diocèse parce que c'est très important, note-t-il.

Dans un courriel, le chargé de communication du diocèse de London, Matthew Clarke, indique que la question va être soulevée avec l'équipe de direction dès lundi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !