•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des organismes communautaires doivent cesser leurs activités

Un homme prend un repas dans une soupe populaire

Les tablées populaires devront revoir leur fonctionnement dès demain.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plusieurs organismes communautaires doivent cesser leurs activités, à un moment où leurs services sont en demande.

Ceux qui offrent du soutien alimentaire d'urgence mettent tout en place pour maintenir les services.

Aux Artisans de la Paix, la tablée populaire doit revoir son fonctionnement à compter de demain. Le service ne pourra plus se faire dans la cafétéria. L'équipe mettra en place un service pour emporter.

Les employés sont réaffectés pour remplacer les bénévoles qui sont maintenant confinés.

Soutien financier demandé

Pour d'autres organismes, c'est un soutien financier qui est nécessaire.

La Table des regroupements provinciaux d'organismes communautaires et bénévoles salue l'appel du premier ministre Legault pour l'implication bénévole, mais souligne que les besoins de chaque organisme varient.

Certains auraient, par exemple, besoin d'avoir accès à des places en services de garde d'urgence pour que les services soient maintenus par les employés.

Les problèmes vont de l’impossibilité de tenir les activités prévues faute d’espace ou de ressources humaines, à la difficulté d’assurer autant la sécurité des personnes qui fréquentent les groupes que celles qui en assurent le fonctionnement, soulève la présidente de la Table, Odile Boisclair.

Elle ajoute que le télétravail n’est pas applicable dans la plupart des milieux.

Le regroupement réitère que de l’aide financière à long terme du gouvernement est nécessaire.

Ménagez-vous interrompt une partie de ses services

L'entreprise d'économie sociale de Trois-Rivières Ménagez-vous doit cesser une partie de ses services.

Selon son directeur, Martin-Charles St-Pierre, ce sont 200 préposés qui perdent leur emploi dès lundi.

L'arrêt des services d'entretien ménager, entre autres, aura un impact pour 3000 clients qui sont souvent isolés. Les services essentiels comme l'assistance personnelle, les courses, la préparation de repas seront maintenus.

Avisé samedi soir, le directeur aurait aimé avoir plus de temps pour préparer la fin de ces services, autant pour ses employés que pour ses clients.

Avec les informations de Pascale Langlois

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !